Archives des tags : espace de loisirs

Quel projet pour un espace public d’activités sportives et de loisirs à l’est du Grand-Nancy

21 avril 2014

0 Commentaire

Quel projet pour un espace public d’activités sportives et de loisirs
à l’est du Grand-Nancy,

sur le territoire de Pulnoy ?


Bilan de la situation de l’équipement de l’est du Grand Nancy
en zone publique d’activités sportives et de loisirs 

L’est du Grand Nancy est, à l’exception de certains équipements aquatique (piscine Lido) et nautique (canoë-kayak) de Tomblaine, particulièrement dépourvue de zone permettant à tout public la pratique individuelle, collective et surtout familiale d’activités sportives et de loisirs. Ce déficit est est d’autant plus sévère qu’il concerne aussi les possibilités d’accueil des « scolaires » dans cette diversité d’activités..

Certes, la commune de Pulnoy et la communauté urbaine affirment que le golf de Nancy-Pulnoy contribue pleinement à cet « équipement public » !… Il suffit toutefois d’étudier l’importance, les modalités  et surtout la nature de la fréquentation de ce golf pour se rendre compte qu’il ne correspond en rien à ce que l’on peut et doit attendre d’un équipement dit « public », même au regard des chiffres annoncés quant à la fréquentation proposée aux « scolaires » de notre agglomération.

Face à ce potentiel besoin en espace public de loisirs de l’est du Grand Nancy, l’un des objectifs de la communauté urbaine pourrait à l’évidence se centrer sur un aménagement progressif de l’ultime espace vert d’une cinquantaine d’hectares encore disponibles au nord-est de Pulnoy. Cet objectif est d’autant plus réaliste que cette zone est déjà partiellement classée au Plan Local d’Urbanisme (PLU) comme « zone réservée » à cet effet.

Toutefois, rien de tout cela n’est envisagé puisque l’exclusif projet de la majorité actuelle, tant de la municipalité de Pulnoy que de la Communauté Urbaine du Grand Nancy, vise l’extension du golf actuel par une zone dénommée « projet Golf-Habitat ».
Un tel projet compromettrait définitivement un projet d’équipement « tout public » de la zone est du Grand Nancy
, et ceci au profit d’un équipement inutilement réservé à un public particulièrement privilégié dont l’augmentation n’est que fantasme ! Quelques chiffres à la baisse participent d’ailleurs clairement à la démonstration de l’inutilité d’un tel projet d’extension du Golf de Pulnoy : 2003 = 1435 licenciés et 2013 = 1200 licenciés dont la moitié seulement de réguliers.

 

Quelle proposition alternative pour l’utilisation de cette
dernière zone verte Pulnéenne ?
avec quels objectifs ?

Les 53 derniers hectares « verts » du nord-est Pulnéen (terrains agricoles route de Cerville, côté cimetière paysagé) restent effectivement ouvert à l’aménagement, dans l’hypothèse de besoins avérés.

Quels pourraient être ces besoins ?
- encore plus de golf pour quelques-uns ?
bien sûr que non ! le golf actuel répond amplement aux besoins de quelques-uns. La démonstration de sa saturation ne tient que pour quelques week-ends ensoleillés du printemps et de l’été ! Faudrait-il donc sacrifier un tel espace à la satisfaction de quelques-uns qui concentrent leur pratique golfique sur quelques belles fins de semaines ?
- encore plus de densification urbaine ?
on peut fortement en douter pour Pulnoy ! commune qui ne cesse, depuis plusieurs années, de répondre à ce souci de densification ! Les Résidences Vertes, avec leurs imposants immeubles habillant malheureusement l’entrée ouest de Pulnoy, en sont la dernière conséquence.
- un maintien des exploitations agricoles actuelles ?
pourquoi pas ! à condition que cela réponde efficacement à des besoins encore actuels de cette zone « rurbaine » du Grand Nancy.
- un aménagement culturel, sportif et de loisirs pour tous, qui maintienne voire amplifie le caractère naturel et accessible à tous de cet espace ?
on peut aisément adhérer à cette alternative qui ouvrirait effectivement cet espace à tous, en répondant à de réels besoins collectifs de tous les habitants non seulement Pulnéens mais aussi des alentours.

Quelle est la situation actuelle ?
Pulnoy s’étend sur 374 hectares, dont 180 sont aujourd’hui urbanisés. Les 194 hectares d’espaces verts publics se répartissent sur un golf (70ha), des forêts (70ha) et une zone encore aménageable (un peu plus de 50ha) constituée à l’heure actuelle de champs cultivés et prairies naturelles . Cette dernière zone (située au nord-est de la route de Cerville)  est inscrite au Plan Local d’Urbanisme (PLU 2012) pour une partie en zone à urbaniser (une vingtaine d’hectares entre le collège et la zone agricole de Seichamps) et pour l’autre en zone réservée, c’est-à-dire destinée exclusivement à recevoir des voies ou ouvrages publics ou des « installations d’intérêt général » devant satisfaisaire un besoin collectif (une trentaine d’hectares entre le gymnase du collège et la zone agricole et de réserve de gaz de Cerville).

 

Carte PLU mars 2012 :
Plan_Utilisation_espace_53ha_Pulnoy_vblog   CARTE_PLU_Pulnoy_maj2012_dd_nov2014
cliquez sur la photo pour l’agrandir

Légende :         G-  Golf actuel                 B-  Bois
1-  Zone à urbaniser (classée 2AU),  d’une quinzaine d’hectares, qui serait ainsi destinée à du logement
2-  Zone « réservée » (partie de la zone 3 / PLU 2012) mais à redéfinir comme extension de la zone 1 à urbaniser (en compensation de la petite zone « inconstructible » autour du puits de gaz)
3-  Zone 3 dite « réservée » (classée N), d’une trentaine d’hectares, qui serait ainsi destinée à des installations et/ou équipements d’intérêt général, satisfaisant un besoin collectif

 

Quelle réponse de la majorité municipale actuelle ?
Le projet « Golf-habitat » de la majorité municipale actuelle
entend donc, dans ce cadre :
- urbaniser la zone 1 en implantant un quartier résidentiel dont le « luxe pavillonnaire » devrait être compensé par la construction simultanée d’immeubles, afin de répondre à ce regrettable souci d’imposer un minimum de densification urbaine (jusqu’à 40 logements à l’hectare,comme dans la zone des Résidences Vertes)
- aménager la zone 3 en y implantant un 2ème golf de 18 trous qui se voudrait être une « extension » du 1er golf (18+9 trous) déjà existant et fallacieusement déclaré comme insuffisant.
Pour faire artificiellement « passer » la notion d’équipement « public », une mini inclusion dans ce 2ème golf de quelques 1/10e d’hectare serait dévolue à un « mini-golf aventure » accessible pour le prix d’une place de cinéma …! Initiative louable si elle n’était pas seulement destinée à feutrer le caractère inacceptable d’une utilisation à public fort restreint des quasi 30 hectares restant de la zone !
Pour couronner le tout, le projet prévoit également l‘implantation d’un somptueux équipement hôtelier sur la zone 2 voisine, zone dont la requalification en zone à urbaniser serait demandée.

 

Quelle proposition de notre équipe « Pulnoy autrement » ?
Le contre-projet de notre équipe vise à reprendre ce projet d’aménagement
de ces quelques 50 hectares, tel qu’il est défini depuis 2012 au PLU, mais en redéfinissant les types d’aménagements et le type de public visé par ceux-ci.

Il s’agit de passer de « public restreint privilégié » à « tout public »
tant pour l’habitation que pour l’hébergement touristique et la zone de loisirs.

Pour la zone à aménager en espace de loisirs pour tous
sur tout ou partie des 30ha de la zone 3 PLU
(cf zone 3 dite « réservée » de la carte PLU 2012, initialement dédiée au 2e golf)

- bassin de plein air paysagé et récréatif permettant la valorisation et maîtrise du capricieux Grémillon (berges, sentiers- promenades accessibles à tous),
- espaces multi-jeux, terrains multi-sports, mini-golf, boulodrome, labyrinthe naturel, croquet géant, …
le tout dans un cadre convivial avec des espaces pique-nique et l’aménagement d’un secteur brasserie/buvette/guinguette

v2_illustration_Amenagement_espace_loisir_Pulnoy_vblog

Pour la zone à urbaniser
sur tout ou partie des 20ha de la zone 1 PLU et son éventuelle extension
(cf zone 1 dite « à urbaniser » de la carte PLU 2012 et son éventuelle extension par zone 2)

Notre projet souhaite redéfinir le type d’urbanisation d’abord pour éviter une nouvelle densification en habitat (après les Résidences Vertes, Pulnoy ne nécessite absolument pas une telle sur-urbanisation), ensuite, si elle s’avérait incontournable, pour la destiner à tout public.
En tout état de cause, si de nouvelles constructions de logements s’imposaient sur cette zone, il faudrait y garantir la mixité sociale et y refuser la densification par la construction d’immeubles à plus de 3 niveaux !
Notre projet entend aussi se donner la possibilité de réorienter l’objet de cette urbanisation déjà planifiée en réservant prioritairement cette zone pour l’installation d’équipements et infrastructures publiques communautaires (par ex  complexe piscine/patinoire, salle de sport, …) que le Grand Nancy envisagerait réaliser et  co-financer pour garantir l’équipement de l’est de son territoire.
Pour agrémenter de telles installations d’une possibilité d’hébergement, la réorientation de l’actuel présomptueux projet « d’hébergement touristique » s’impose également. Ainsi, en lieu et place d’un hôtel 3 étoiles associé à quelques équipements de luxe comme la balnéo … , nous proposons d’équiper cette zone 2 d’un hébergement de type gîtes et chambres d’hôte (municipaux, communautaires et/ou privés) tant à destination des opérations locales collectives culturelles et sportives qu’à destination individuelle ou familiale dans le cadre d’un tourisme de loisir et/ou de passage.

Il s’agit aussi d’en prévoir un financement garantissant des coûts financiers totalement raisonnables pour le contribuable Pulnéen
Cette garantie est assurée en raison de la diversité possible des sources de financement autres que celle relevant d’une augmentation des impôts locaux par le taux de prélèvement fiscal pour la part communale :
-
financement communautaire pour les investissements concernant les équipements à dimension communautaire
- réorientation partielle de l’utilisation des dotations actuelles pour les équipements à dimension communale
- recours aux subventions et/ou co-financements émanant de la Communauté Urbaine, du Conseil Général, de la Région, de l’Etat et de l’Europe,
-  ouverture aux investissements privés pour certains éléments du projet nécessitant une exploitation commerciale.

Agroecologie à Chaponost |
Photothèque de la section M... |
Clubretraitesrencontres8618... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Village de la Solidarité In...
| La C.A.T.A.STROPHE
| Flightteam2015