Arguments « anti 2e Golf »

Habitat-2egolf_modelisation-implantation-immeubles_pour_2e_golf_+ balle dans pied_v 04-12-2017

****************************************************
****************************
**************

Il est où le bonheur ?… il est où ?…
pour les Pulnéens …

 

habitat pr golf_balle ds pied-Res Vertes_v royer_PenB116_vdef

****************************************************
****************************
**************

Savez-vous pourquoi ?

Extrait de l’article de la « Tribune Opposition » du Bulletin Municipal de décembre 2016

Savez-vous pourquoi l’équipe majoritaire s’efforce avec acharnement de vous en imposer une autre encore plus importante en concentrant dans une vingtaine d’immeubles plus de 400 logements sur  moins de 10 hectares, aux alentours du collège, des terrains de sport et du cimetière, route de Cerville ?
« Pour parvenir à faire financer l’inutile 2e golf 18 trous par le promoteur immobilier de ce projet « habitat-golf »…

Vue aérienne zones Golf Habitat v25_v reduite pour bull municip2016_vblog


****************************************************

****************************
**************

Nous vous invitons également à lire ou relire notre article

Pulnoy : le projet de second golf controversé
paru dans l’Est Républicain du dimanche 17 juillet 2016

Par le sous-titre Golf Habitat : 18 « tours » … pour 18 « trous » à l’horizon, notre équipe souhaitait apporter quelques clarifications et rectifications des propos tenus par Gérard ROYER dans l’Est Républicain du dimanche 3 juillet 2016 sous le titre Golf Habitat et 18 trous à l’horizon , article portant sur ce projet de « 2e Golf-Habitat » actuellement à l’étude sur notre territoire communal Pulnéen.
L’Est Républicain de ce dimanche 17 juillet 2016, sous la plume de Guillaume Mazeaud, a parfaitement répondu à cette juste demande.
Comme nous le rappelons dans cet article, un tel projet s’assoit sur la qualité de vie de tous les Pulnéens, sans les avoir jamais consultés à ce sujet. Pas étonnant, la grande majorité d’entre eux n’y étant pas favorable, un referendum l’éjecterait sans nul doute dans le 19ème trou des oubliettes !

 

Pulnoy : le projet de second golf controversé

Est Républicain – Dimanche 17 juillet 2016

Dominique Deviterne : « Le Grand Nancy soutient le projet, du bout des lèvres. »  Photo Pierre MATHISDominique Deviterne : « Le Grand Nancy soutient le projet, du bout des lèvres. » Photo Pierre MATHIS

« Nous regrettons beaucoup que la population de Pulnoy ne soit pas consultée sur ce projet porté par Gérard Royer et le maire Michèle Piccoli. Il faudrait organiser un référendum sur la commune. »
Dominique Deviterne, le chef de l’opposition municipale de gauche, est très réticent, pour ne pas dire hostile, avec son groupe, au projet que veut mener à bien l’ancien maire, déjà à l’origine du golf actuel. « Pas parce que le golf est un sport de riches. Mais au contraire, parce que paradoxalement, pour assurer la rentabilité de l’opération, qui consiste à faire payer le nouvel équipement par les promoteurs immobiliers, ils devront massifier l’investissement, et créer de trop nombreux immeubles à quatre étages, peut-être 18, ce qui dévalorisera les maisons environnantes. »
Autrement dit, créer des poches de pauvreté pour le confort sportif d’une classe aisée. « L’investissement, pour le privilège de quelques-uns va de surcroît geler pour eux 53 ha aujourd’hui en champs et en prés. Une fois devenus parcours de golf, on pourra juste en faire le tour. Il y aura sur 15 ha 500 logements de plus, dont une centaine de pavillons. Plus un hôtel quatre étoiles qui paraît pharaonique pour l’endroit, et fera concurrence au restaurant du golf. »
On dira, il faut construire moins. « Mais le nombre d’habitations par hectare est donné par le règlement très strict du Scot 54 et par le contrat de ville du Grand Nancy. Et si on en fait moins, les promoteurs rentreront moins dans leurs frais, puisque c’est sur eux que l’on compte pour financer un 18 trous compact, accolé à un mini-golf aventure. » L’opposant estime que l’ensemble manquera d’unité. « La départementale menant à Cerville le coupera en deux, puisqu’il faudra construire une passerelle ou creuser un souterrain pour relier les deux côtés… »

Le marché

Dominique Deviterne se demande aussi s’il y a un marché pour un second 18 trous. « La fréquentation du golf est en baisse. Les gens ont moins d’argent. Le pari qu’on en attirera plus s’il y en a deux est hasardeux. Les frais de fonctionnement vont fatalement augmenter et risquent de mettre en péril l’équilibre financier de l’ensemble. »
La clé de l’affaire se trouve au Grand Nancy, propriétaire du golf actuel, et qui rétrocéderait sans doute la gestion à la société privée NGF, concessionnaire de l’actuel golf. « Je ne suis pas persuadé que la Métropole soutienne le projet autrement que du bout des lèvres. » Que voudrait à la place l’opposant ? « Un grand parc public, ce serait bien… »

Guillaume MAZEAUD

Article ER_DDeviterne_Anti-GolfHabitat_17-7-2016_Vr

 

 ****************************************************
****************************
**************

 

STOP à l’urbanisation dans notre commune !…

… même prétendue verte !

 

habitat pr golf_balle ds pied-Res Vertes_vdef

 

Après l’urbanisation massive des 12ha des Résidences Vertes (480 logements), Pulnoy est aujourd’hui urbanisé à 48% de son petit territoire de 374ha. Une seconde urbanisation encore plus massive aux alentours du collège (projet 2e golf / habitat, plus de 600 logements) porterait demain ce taux à près de 54% !

A quoi pourrait bien servir cette nouvelle urbanisation ?

  • S’agirait-il d’une volonté de répondre à une forte demande de logements sur notre commune ?
    Apparemment l’attractivité de notre commune, par ses équipements et le cadre de vie proposé, ne semble pas à la hauteur d’une telle demande. En effet, les logements proposés dans les immeubles du « bourg / centre-ville » ont plutôt tendance à se vider et ceux proposés aux Résidences Vertes ne se remplissent pas facilement, faute de jeunes familles candidates.
  • S’agirait-il d’une tentative d’opération immobilière dont le seul « intérêt » serait de permettre de « financer » le « 2e golf » à Pulnoy ?
    Apparemment, l’entêtement de la majorité municipale actuelle dans ce projet imposerait  le seul « montage » viable pour notre commune et la communauté urbaine, montage financier qui consiste à proposer aux « promoteurs » une opération immobilière suffisamment « rentable » afin qu’ils assurent en contrepartie une bonne part du financement du 2e golf …
    Cette hypothèse semble la plus vraisemblable, à une condition cependant : c’est que les promoteurs « y trouvent leur compte » par le succès des logements construits !

Ainsi, RIEN ne justifie la poursuite « entêtée » d’une telle urbanisation, surtout sur une commune disposant de si peu de territoire, SAUF la volonté acharnée de faire bénéficier quelques privilégiés des 30ha supplémentaires d’un 2e golf et de limiter les espaces verts pulnéens accessibles à tous à quasiment la seule forêt communale !

Pour plus de détails, sur nos études et nos propositions alternatives, consultez nos différents articles (en cliquant sur les liens ci-dessous) :

La fin de la ville à la campagne  :
http://pulnoyautrement.unblog.fr/2016/03/25/pulnoy-2020-la-fin-de-la-ville-a-la-campagne/

Le golf est un luxe :

http://pulnoyautrement.unblog.fr/2016/03/25/le-golf-est-un-luxe-pas-une-necessite/

Notre projet « anti-2e golf » :

http://pulnoyautrement.unblog.fr/projet-anti-golf-habitat/

 

****************************************************
****************************
**************

Pulnoy 2020, la fin de la ville à la campagne ..?

25 mars 2016

LA FIN DES ESPACES VERTS A PULNOY

Petite superficie et forte densification de la population !
Actuellement Pulnoy a une superficie de 374 hectares. Elle figure ainsi parmi les plus petites communes de France au niveau de l’étendue de son territoire : elle occupe le 33783ème rang sur 36459 communes en France Métropolitaine.
En 2013, avec 4393 habitants, elle atteignait déjà une densité de 1175 habitants/km², soit le 750ème rang de densité en France. En 2017, avec l’apport des « Résidences Vertes », elle comptera près de 5300 habitants soit plus de 1400 habitants/km² et se placera alors au 605ème rang au niveau national pour sa densité de population.
Si le projet « 2e Golf-Habitat » se réalisait, la population de notre commune atteindrait alors 7000 habitants, soit une densité de 2250 habitants/km² qui placerait Pulnoy au 375ème rang des communes françaises pour la densification de sa population !!
Un triste record national, régional et bien sûr local :
Au niveau du canton départemental du Grand Couronné comptant 24 communes, Pulnoy occupe la 23ème place en superficie, la 3ème en population et la 1ère en densité d’habitants (la densité du canton étant de 144 habitants/km²).

Petite superficie et répartition aberrante !
Pulnoy n’a absolument pas la taille en superficie de ses ambitions en population!
Et pourtant !.. malgré cette évidence, elle prétend encore destiner la dernière part verte de sa « petite surface » au privilège de quelques golfeurs supplémentaires …
Les 374 hectares de la superficie de Pulnoy sont répartis ainsi :
- 194 ha en zone urbanisée ou déjà réservée à l’urbanisation :
. 173 ha sont d’ores et déjà urbanisés
21ha au nord-est (autour du collège et du gymnase)  sont classés en zone à urbaniser, dans le cadre du projet 2e golf-habitat
- 180 ha en zone considérée comme espace vert ou réservée à cet effet :
.
78ha de forêts, dont 36 ha de forêt communale,
. 70 ha pour le golf actuel
32ha à l’extrême nord-est (autour du cimetière paysagé jusqu’aux espaces de la station GRTgaz de Cerville) comme emplacement réservé pour le 2e golf du contestable projet « golf-habitat ».

Ainsi, actuellement, 70 hectares sont déjà réservés aux seuls golfeurs.  Avec le projet « 2e golf-habitat » il faudrait y ajouter les 30 hectares de ce 2e golf  ?!! soit plus de 100ha – certes verts – mais strictement réservés à quelques privilégiés !!
Hormis les 36ha de forêt communale, seuls  4 hectares « d’espaces verts » disséminés dans la zone urbanisée  resteraient encore accessibles à tous (plan d’eau et ses alentours, parcs et aires de jeux)  !!!
Pour couronner le tout,
pour que le projet 2e golf soit « financé » et aboutisse, il faudrait impérativement que s’urbanisent les 21ha autour du collège et du gymnase, à raison de 30 logements à l’hectare comme le prévoit la loi !
Au terme de ce délirant projet, du béton (plus de 600 logements) et quelques privilégiés (golfeurs) auront remplacé les promeneurs, les sportifs, les chiens et leurs maîtres, mais aussi les seules dernières exploitations agricoles et leurs quelques vaches encore présentes sur notre commune  !!!


PULNOY : UNE VILLE A LA CAMPAGNE ???

Plus pour longtemps si les Pulnéens ne se mobilisent pas contre cet aberrant projet « Golf-Habitat » défendu par la municipalité majoritaire actuelle :
plus de 100 hectares pour quelques privilégiés de la Région et moins de 40ha dont 36 de forêt pour la population pulnéenne…..  CHERCHEZ L’ERREUR !!!!

UN GOLF CA VA…  DEUX GOLFS :  BONJOUR LES DEGATS !!!!

Les dégats pour qui ?
d’abord pour les Pulnéens : le bien être de toute une population sacrifiée au plaisir de quelques uns,
mais aussi pour l’écologie : une nécessité sacrifiée au profit d’un luxe !
Une réflexion que nous avons déjà évoquée, et qui nous tient à cœur, dans notre « petit journal » Pulnoy Autrement début 2016 :

retrouvez cet article en cliquant  sur l’index, sous bandeau entête, « non classé » « articles récents » :
« le golf est un luxe,  pas une nécessité …! »

Quelles préférences pour la plupart des Pulnéens ?
L’implantation d’installations sportives et de loisirs, d’espaces verts publics, ou tout simplement le maintien partiel voire total des terres agricoles actuelles, ne seraient-ils pas préférables et surtout préférés par les Pulnéens ?
Mais apparemment la majorité municipale actuelle semble plus se soucier du bien être de quelques-uns aux dépens  de l’ensemble des Pulnéens…  au point même d’envisager une inutile densification de l’habitat pour financer cet « espace-plaisir » de ces quelques-uns.

Des propositions de réorientation voire d’abandon partiel ou total de ce superfétatoire projet sont développées  dans notre article :  « Notre projet anti 2e golf »

 

****************************************************
****************************
**************

 

Le golf est un luxe, pas une nécessité !

25 mars 2016

Lettre_aux_Pulneens_1erTrim2016_p4

****************************************************
****************************
**************


Quel projet pour un espace public
d’activités sportives et de loisirs
à l’est du Grand-Nancy,
sur le territoire de Pulnoy ?

Réflexions et propositions (màj novembre 2014)

 

Bilan de la situation de l’équipement de l’est du Grand Nancy
en zone publique d’activités sportives et de loisirs 

L’est du Grand Nancy est, à l’exception de certains équipements aquatique (piscine Lido) et nautique (canoë-kayak) de Tomblaine, particulièrement dépourvue de zone permettant à tout public la pratique individuelle, collective et surtout familiale d’activités sportives et de loisirs. Ce déficit est est d’autant plus sévère qu’il concerne aussi les possibilités d’accueil des « scolaires » dans cette diversité d’activités..

Certes, la commune de Pulnoy et la communauté urbaine affirment que le golf de Nancy-Pulnoy contribue pleinement à cet « équipement public » !… Il suffit toutefois d’étudier l’importance, les modalités  et surtout la nature de la fréquentation de ce golf pour se rendre compte qu’il ne correspond en rien à ce que l’on peut et doit attendre d’un équipement dit « public », même au regard des chiffres annoncés quant à la fréquentation proposée aux « scolaires » de notre agglomération.

Face à ce potentiel besoin en espace public de loisirs de l’est du Grand Nancy, l’un des objectifs de la communauté urbaine pourrait à l’évidence se centrer sur un aménagement progressif de l’ultime espace vert d’une cinquantaine d’hectares encore disponibles au nord-est de Pulnoy. Cet objectif est d’autant plus réaliste que cette zone est déjà partiellement classée au Plan Local d’Urbanisme (PLU) comme « zone réservée » à cet effet.

Toutefois, rien de tout cela n’est envisagé puisque l’exclusif projet de la majorité actuelle, tant de la municipalité de Pulnoy que de la Communauté Urbaine du Grand Nancy, vise l’extension du golf actuel par une zone dénommée « projet Golf-Habitat ».
Un tel projet compromettrait définitivement un projet d’équipement « tout public » de la zone est du Grand Nancy
,
et ceci au profit d’un équipement inutilement réservé à un public particulièrement privilégié dont l’augmentation n’est que fantasme ! Quelques chiffres à la baisse participent d’ailleurs clairement à la démonstration de l’inutilité d’un tel projet d’extension du Golf de Pulnoy : 2003 = 1435 licenciés et 2013 = 1200 licenciés dont la moitié seulement de réguliers.

 

Quelle proposition alternative pour l’utilisation de cette dernière zone verte Pulnéenne ? avec quels objectifs ?

Les 53 derniers hectares « verts » du nord-est Pulnéen (terrains agricoles route de Cerville, côté cimetière paysagé) restent effectivement ouvert à l’aménagement, dans l’hypothèse de besoins avérés.

Quels pourraient être ces besoins ?
- encore plus de golf pour quelques-uns ?
bien sûr que non ! le golf actuel répond amplement aux besoins de quelques-uns. La démonstration de sa saturation ne tient que pour quelques week-ends ensoleillés du printemps et de l’été ! Faudrait-il donc sacrifier un tel espace à la satisfaction de quelques-uns qui concentrent leur pratique golfique sur quelques belles fins de semaines ?
- encore plus de densification urbaine ?
on peut fortement en douter pour Pulnoy ! commune qui ne cesse, depuis plusieurs années, de répondre à ce souci de densification ! Les Résidences Vertes, avec leurs imposants immeubles habillant malheureusement l’entrée ouest de Pulnoy, en sont la dernière conséquence.
- un maintien des exploitations agricoles actuelles ?
pourquoi pas ! à condition que cela réponde efficacement à des besoins encore actuels de cette zone « rurbaine » du Grand Nancy.
- un aménagement culturel, sportif et de loisirs pour tous, qui maintienne voire amplifie le caractère naturel et accessible à tous de cet espace ?
on peut aisément adhérer à cette alternative qui ouvrirait effectivement cet espace à tous, en répondant à de réels besoins collectifs de tous les habitants non seulement Pulnéens mais aussi des alentours.

Quelle est la situation actuelle ?
Pulnoy s’étend sur 374 hectares, dont 180 sont aujourd’hui urbanisés. Les 194 hectares d’espaces verts publics se répartissent sur un golf (70ha), des forêts (70ha) et une zone encore aménageable (un peu plus de 50ha) constituée à l’heure actuelle de champs cultivés et prairies naturelles . Cette dernière zone (située au nord-est de la route de Cerville)  est inscrite au Plan Local d’Urbanisme (PLU 2012) pour une partie en zone à urbaniser (une vingtaine d’hectares entre le collège et la zone agricole de Seichamps) et pour l’autre en zone réservée, c’est-à-dire destinée exclusivement à recevoir des voies ou ouvrages publics ou des « installations d’intérêt général » devant satisfaisaire un besoin collectif (une trentaine d’hectares entre le gymnase du collège et la zone agricole et de réserve de gaz de Cerville).

 

Carte PLU mars 2012 :
Plan_Utilisation_espace_53ha_Pulnoy_vblog   CARTE_PLU_Pulnoy_maj2012_dd_nov2014
cliquez sur la photo pour l’agrandir

Légende :         G-  Golf actuel                 B-  Bois
1-  Zone à urbaniser (classée 2AU),  d’une quinzaine d’hectares, qui serait ainsi destinée à du logement
2-  Zone « réservée » (partie de la zone 3 / PLU 2012) mais à redéfinir comme extension de la zone 1 à urbaniser (en compensation de la petite zone « inconstructible » autour du puits de gaz)
3-  Zone 3 dite « réservée » (classée N), d’une trentaine d’hectares, qui serait ainsi destinée à des installations et/ou équipements d’intérêt général, satisfaisant un besoin collectif

 

Quelle réponse de la majorité municipale actuelle ?

Le projet « Golf-habitat » de la majorité municipale actuelle entend donc, dans ce cadre :
- urbaniser la zone 1 en implantant un quartier résidentiel dont le « luxe pavillonnaire » devrait être compensé par la construction simultanée d’immeubles, afin de répondre à ce regrettable souci d’imposer un minimum de densification urbaine (jusqu’à 40 logements à l’hectare,comme dans la zone des Résidences Vertes)
- aménager la zone 3 en y implantant un 2ème golf de 18 trous qui se voudrait être une « extension » du 1er golf (18+9 trous) déjà existant et fallacieusement déclaré comme insuffisant.
Pour faire artificiellement « passer » la notion d’équipement « public », une mini inclusion dans ce 2ème golf de quelques 1/10e d’hectare serait dévolue à un « mini-golf aventure » accessible pour le prix d’une place de cinéma …! Initiative louable si elle n’était pas seulement destinée à feutrer le caractère inacceptable d’une utilisation à public fort restreint des quasi 30 hectares restant de la zone !
Pour couronner le tout, le projet prévoit également limplantation d’un somptueux équipement hôtelier sur la zone 2 voisine, zone dont la requalification en zone à urbaniser serait demandée.

 

Quelle proposition de notre équipe « Pulnoy autrement » ?

Le contre-projet de notre équipe vise à reprendre ce projet d’aménagement de ces quelques 50 hectares, tel qu’il est défini depuis 2012 au PLU, mais en redéfinissant les types d’aménagements et le type de public visé par ceux-ci.

Il s’agit de passer de « public restreint privilégié » à « tout public »tant pour l’habitation que pour l’hébergement touristique et la zone de loisirs.

Pour la zone à aménager en espace de loisirs pour tous
sur tout ou partie des 30ha de la zone 3 PLU

(cf zone 3 dite « réservée » de la carte PLU 2012, initialement dédiée au 2e golf)

bassin de plein air paysagé et récréatif permettant la valorisation et maîtrise du capricieux Grémillon (berges, sentiers- promenades accessibles à tous),
espaces multi-jeux, terrains multi-sports, mini-golf, boulodrome, labyrinthe naturel, croquet géant, …
le tout dans un cadre convivial avec des espaces pique-nique et l’aménagement d’un secteur brasserie/buvette/guinguette

v2_illustration_Amenagement_espace_loisir_Pulnoy_vblog

Pour la zone à urbaniser
sur tout ou partie des 20ha de la zone 1 PLU et son éventuelle extension
(cf zone 1 dite « à urbaniser » de la carte PLU 2012 et son éventuelle extension par zone 2)

Notre projet souhaite redéfinir le type d’urbanisation d’abord pour éviter une nouvelle densification en habitat (après les Résidences Vertes, Pulnoy ne nécessite absolument pas une telle sur-urbanisation), ensuite, si elle s’avérait incontournable, pour la destiner à tout public.
En tout état de cause, si de nouvelles constructions de logements s’imposaient sur cette zone, il faudrait y garantir la mixité sociale et y refuser la densification par la construction d’immeubles à plus de 3 niveaux !
Notre projet entend aussi se donner la possibilité de réorienter l’objet de cette urbanisation déjà planifiée en réservant prioritairement cette zone pour l’installation d’équipements et infrastructures publiques communautaires (par ex  complexe piscine/patinoire, salle de sport, …) que le Grand Nancy envisagerait réaliser et  co-financer pour garantir l’équipement de l’est de son territoire.
Pour agrémenter de telles installations d’une possibilité d’hébergement, la réorientation de l’actuel présomptueux projet « d’hébergement touristique » s’impose également. Ainsi, en lieu et place d’un hôtel 3 étoiles associé à quelques équipements de luxe comme la balnéo … , nous proposons d’équiper cette zone 2 d’un hébergement de type gîtes et chambres d’hôte (municipaux, communautaires et/ou privés) tant à destination des opérations locales collectives culturelles et sportives qu’à destination individuelle ou familiale dans le cadre d’un tourisme de loisir et/ou de passage.

Il s’agit aussi d’en prévoir un financement garantissant des coûts financiers totalement raisonnables pour le contribuable Pulnéen
Cette garantie est assurée en raison de la diversité possible des sources de financement autres que celle relevant d’une augmentation des impôts locaux par le taux de prélèvement fiscal pour la part communale :
-
financement communautaire pour les investissements concernant les équipements à dimension communautaire
- réorientation partielle de l’utilisation des dotations actuelles pour les équipements à dimension communale
- recours aux subventions et/ou co-financements émanant de la Communauté Urbaine, du Conseil Général, de la Région, de l’Etat et de l’Europe,
-  ouverture aux investissements privés pour certains éléments du projet nécessitant une exploitation commerciale.

 

 

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Agroecologie à Chaponost |
Photothèque de la section M... |
Clubretraitesrencontres8618... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Village de la Solidarité In...
| La C.A.T.A.STROPHE
| Flightteam2015