Archive | Articles publications municipales Flux RSS de cette section

À propos de pulnoyautrement

Aménagement du Groupe Scolaire Moissonnerie en « Espace Éducatif et Culturel »

6 juin 2019

0 Commentaire

 

Alors qu’en 2014 l’équipe majoritaire nous annonçait l’inacceptable projet de sacrifier :
(1) une partie du patrimoine communal par la vente du terrain et du bâtiment Groupe Scolaire 1 (GS1) Moissonnerie,
(2) la qualité de vie de ce quartier par l’installation de 2 immeubles de 4 niveaux sous prétexte d’une soudaine opportunité d’un prix de vente étrangement providentiel, et
(3) l’espace disponible de ce Groupe scolaire à un moment où sa fréquentation devait sensiblement augmenter (scolarisation des enfants des « Résidences Vertes »)  et où les Temps d’Activités Périscolaires allaient être mis en place (réforme des rythmes scolaires),
notre équipe proposait d’autres solutions bien plus ambitieuses et pourtant pas plus coûteuses pour les Pulnéens et leur commune (en termes d’investissement / habitant et de valorisation de son patrimoine foncier).
En effet, selon les éléments communiqués, le bâtiment actuel du GS1 Moissonnerie peut bénéficier d’une poursuite ambitieuse  de sa rénovation :
- soit pour prolonger ses fonctions de bâtiment scolaire (solution la moins coûteuse)
- soit pour offrir un espace éducatif et culturel supplémentaire aux enfants mais aussi aux parents (salles multi-activités périscolaires pour les enfants au rez-de-chaussée et bibliothèque, ludothèque, médiathèque pour tous les Pulnéens à l’étage).
L’ouverture de cet espace à certaines activités scolaires et périscolaires permettrait alors de rendre acceptable l’extension modulaire du Groupe Scolaire 2 sur une partie de ses espaces récréatifs (leur réduction devenant supportable puisque compensée par la conservation et la requalification du GS1.
Le coût de cet investissement serait largement compensé et justifié par l’augmentation du nombre de logements (+460) et d’habitants (+1.200 à 1.600) sur les « résidences vertes ».
Ces deux solutions pourraient de surcroît s’enrichir, à moyen terme, d’un arrêt total de la circulation de véhicules sur le tronçon de la rue du Tir séparant les deux cours de récréation des actuels GS1 et GS2.
La commune se doterait alors d’un véritable espace éducatif, à la hauteur de ses ambitions pour un accueil de qualité de la jeune génération et de ses enfants.

SIMULATION DU PROJET DE CRÉATION D’UN ESPACE EDUCATIF ET CULTUREL

Simul°_Amenagement_Espace_Educatif_Moissonnerie_actu 2018

Numérotation des étapes (de 1 à 3) correspondant à une possible programmation étalée des réalisations :
(1) Extension modulaire du Groupe Scolaire 2 sur l’espace récréatif (école / CLSH) à l’arrière du GS2
(2) Réhabilitation  du GS1 avec :
- (2a) aménagement du rez-de-chaussée en salles d’activités périscolaire,
- (2b) aménagement d’un ascenseur/monte-charge d’accès à l’étage,
- (2c) aménagement de l’étage en bibliothèque, médiathèque, ludothèque
(3) L’aménagement d’un espace piéton paysagé de jonction entre l’école et le centre d’activités culturelles par « intégration » de la cour avant actuelle GS2 et du tronçon de la rue du Tir.

COÛT ESTIMÉ DU PROJET de création d’un espace éducatif et culturel :
Nature du projet :
Réhabilitation du GS1 et requalification de son utilisation (activités scolaires, périscolaires et culturelles) complétée par une extension modulaire (selon besoin) du GS2, pour répondre simultanément aux 2 exigences du moment (nécessaire réhabilitation du GS1 et indispensable amélioration des conditions et capacités d’accueil du GS de la Moissonnerie).
Coût du projet :
- dépense de 400.000€ pour la réhabilitation du GS1 en « espace éducatif »
- dépense de 100.000€ pour l’aménagement de l’espace entre les GS1 et GS2
- dépense de 600.000€ à 800.000€ pour l’extension modulaire du GS2 sur une partie des 1.400m² de la cour, à raison d’une occupation moyenne de 90m² par classe.
Total dépense :
1.100.000€  à 1.300.000€ d’investissement, ce coût d’investissement étant d’une part associé à une forte valorisation du patrimoine communal, et d’autre part totalement et logiquement compensé par (1) une partie des nouvelles recettes fiscales imputables aux résidences vertes, et (2) diverses subventions toujours prévues pour ce type d’investissement. Il pourrait donc ainsi être garanti sans conséquence sur la fiscalité communale des Pulnéens.

Pulnoy en Bref n°118 – mars 2018 – Extrait p4 / encart LIBRE EXPRESSION POLITIQUE / Le mot de l’opposition

15 mars 2018

0 Commentaire

Pulnoy en Bref n°118 – mars 2018 – Extrait p4

PenBref 118-mars 2018_Extrait p4_LIBRE EXPRESSION POLITIQUE_mot opposition

Retour 2 … sur la fragilité des services publics à Pulnoy : sécurité et surveillance de la voie publique

24 octobre 2016

0 Commentaire

Titre_devt_point2_PenB109_securite-surveillance

Petit « historique » … révélateur …

Au cours du mandat précédent, la question de l’utilité des 2 postes de police municipale ne se posait pas .
La disponibilité et visibilité permanente des 2 agents en poste (rondes de surveillance, présence active à la sortie des groupes scolaires, échanges fréquents avec la population, …).

 photo-montage_PenB2013_mot de la police La bonne tenue de la rubrique « le mot de la police » dans chaque numéro du Pulnoy en Bref, avec des sujets toujours directement liés aux compétences de la police municipale (rappel des règles et conseils utiles sur le vol et les démarchages, la circulation et le stationnement des véhicules,   sécurisation des sorties d’écoles, opération tranquillité vacances, …), en est le meilleur témoin.

En contraste, au cours de l’actuel mandat et malgré un « affichage de bonne volonté » par l’équipe majoritaire, les choses ont bien changé.

Constat actuel … préoccupant …

Après un début de mandat catastrophique pour la gestion de ce secteur « police », qui s’est traduit par des « remerciements anticipés » des 2 agents en poste , Pulnoy s’est retrouvé sans policier pendant de nombreux mois … Depuis lors, malgré les recrutements en 2015 de « remplaçants » (d’abord  en mai 1 ASVP à la place du 1er poste de policier, puis en septembre  1 policier sur le 2e poste), les fonctions attribuées et réellement remplies pour ces 2 postes  ne semblent pas des plus essentielles pour la population :

(1) la fréquence des rondes laisse perplexe … si l’on s’en tient au très faible nombre de fois où le véhicule communal de police peut être vu en circulation dans les rues pulnéennes (ce qui n’est en revanche paradoxalement pas le cas pour les véhicules « techniques » de la commune qui, sans que l’on en comprenne  vraiment l’utilité, ne cessent de « tourner » tous azimuts  à longueur de journée). Par ailleurs, en contradiction totale avec ce que notre mairie est tentée d’autoriser en certaines occasions, l’utilisation du véhicule sérigraphié « police municipale » par l’ASVP est absolument proscrite par le règlement.

Comme le précise la circulaire NOR:INT/D/07/00067/C du 11 juin 2007 : « Compte tenu de leur caractère prioritaire, le respect de l’emploi des véhicules de police municipale par les seuls agents de police municipale s’impose d’autant plus. Ils ne doivent en aucun cas être conduits par d’autres agents, mêmes les assistants temporaires de police municipale », a fortiori  les ASVP.

Cet incroyable mépris du règlement a pourtant pu être observé à plusieurs reprises dans Pulnoy !

 

(2) la présence systématique de ces agents, l’un de surveillance et l’autre de police, pour sécuriser  les entrées et sorties des enfants des groupes scolaires pulnéens n’est pas réalisée :

- seule l’ASVP assure cette sécurisation pour « la Moissonnerie », sans pouvoir toutefois se concentrer sur le point critique de cette zone, à savoir le feu tricolore.  Ce feu, par l’accumulation de nombreux véhicules déposant ou récupérant des enfants,  devient en effet un danger à ces moments particuliers. Mais l’article R 310-10 du code de la route est formel :

L’ASVP n’est pas un agent reconnu pour régler la circulation routière.Ces agents communaux qui sont chargés de la surveillance à la sortie des écoles n’ont pas le pouvoir de régler la circulation routière en donnant aux usagers de la voie publique des indications pouvant prévaloir sur toutes signalisations (feux de signalisation ou règles de la circulation), comme sont habilités à le faire les personnels de la police et de la gendarmerie.

Ce n’est pas en équipant l’ASVP d’un uniforme « ressemblant » à celui de la police que ce problème se résout. Au contraire, c’est se mettre dans une situation totalement illégale et réprimandée par le code pénal (comme l’indique l’article R643-1 : le fait de porter une tenue présentant une ressemblance de nature à causer une méprise dans l’esprit du public avec des costumes réglementés par l’autorité publique est une contravention de 3ème classe…).

Comme le précise la circulaire NOR NT/D/05/00024/C

« Les tenues des ASVP ne sont pas encadrées par un texte réglementaire. Le maire peut donc librement définir ces tenues sous réserve cependant qu’elles ne prêtent pas à confusion avec des uniformes réglementés, tel l’uniforme des agents de police municipale, dont le port indu est sanctionné par les articles 433-14 ou R.643-1 du code pénal. Cette exigence vaut également pour les insignes mentionnant leur qualité. »

Alors, face à cette réglementation, cherchez l’erreur à Pulnoy en comparant les photos ci-contre

 

Uniformes ASVP Policier Comparaison def

On peut aussi se demander pourquoi vouloir pousser aussi loin la confusion dans l’esprit des Pulnéens, au point de tolérer voire cautionner le port de vêtements sérigraphiés « Police Municipale » par l’ASVP !!… comme ce fut le cas à la réunion du Mardi 30 août dernier, où « l’ensemble des acteurs de la vie scolaire et périscolaire pulnéenne s’est retrouvé, à l’initiative du Maire et des services concernés, pour préciser les mesures de sécurité  aux abords et dans les écoles, coordonner les différentes actions incombant à la responsabilité de chacun et offrir ainsi un maximum de garantie aux enfants et aux parents » ! La photo ci-dessous, mise en illustration du compte-rendu de cette réunion posté par la mairie sur ses différentes pages web (page Facebook Ville de Pulnoy et site internet officiel de la ville :
http://www.pulnoy.fr/site/actualite_detail.php?id_actualite=660&id_groupe= )
en atteste l’incroyable réalité !
ASVP Pulnoy habillée Police Municipale avec question


(3) l’absence de sécurisation par la police
est totale pour « la Masserine », le policier municipal étant probablement mobilisé par d’autres tâches … plus éloignées du « terrain » ?…
Pourtant, les conditions de circulation et surtout de stationnement des véhicules à proximité de ce groupe scolaire de « La Masserine », en particulier lors des « dépôts » et « récupérations » des enfants par leurs parents, sont d’une notoire dangerosité (carrefour de chaussées étroites, possibilité très limitée de stationnement « régulier » des véhicules, exiguïté des trottoirs vite submergés par l’attroupement des parents et gardiennes d’enfants).

 

Ultime constat … édifiant …

Les « mots de la police »  publiés … ou non … dans les numéros du Pulnoy en Bref  parus depuis le début de ce mandat municipal sont pour le moins révélateurs de la fragilité de la gestion de ce secteur « police » par la majorité municipale actuelle.
Les premiers numéros du début de ce mandat, alors que les 2 postes étaient encore tenus par des policiers municipaux, restaient sur la lancée de qualité thématique de ceux du mandat précédent (mai 2014 : recommandations en cas d’alerte par les sirènes du Réseau National d’Alerte ; juillet 2014 : respect des « règles d’urbanisme » comme le nettoyage des trottoirs, l’élagage des arbres et la taille des haies ; septembre 2014 : vigilance face au démarchage ; novembre 2014 : respect du voisinage avec « la chasse » aux nuisances sonores, aux stationnements anarchiques, …).

Puis à partir de janvier 2015, corrélativement aux « remerciements anticipés » des 2 policiers municipaux alors en poste, l’encart « mot de la police » disparait « corps et biens » des numéros du Pulnoy en Bref jusqu’à la fin de l’année. Un « temps mort » pendant lequel l’un des 2 postes de policier a été transformé en simple ASVP (Agent de Surveillance de la Voie Publique dont l’arrivée a été annoncée dans le Pulnoy en Bref de mai 2015) et que l’autre poste a été pourvu par un policier municipal (dont le recrutement a été plusieurs fois retardé).

Depuis janvier 2016, date de la reprise de publication de cette rubrique dédiée à la  police, la légèreté des thèmes abordés enrichit de manière édifiante notre constat du déficit de gestion de ce dossier par l’équipe actuelle :

 photo-montage_PenB2016_mot de la police Janvier 2016 : un « petit rappel » sur l’habilitation de la police municipale à verbaliser via un appareil électronique de verbalisation … ; mars 2016 : quelques « légers conseils » pour la sécurité des piétons sur les trajets scolaires …; mai 2016 : un « très bref rappel » des « règles de savoir-vivre »  relatives à l’utilisation d’engins bruyants … ; juillet 2016 : un retour sur des arrêtés municipaux concernant les brise-vues, haies et autres clôtures … sûrement bien éloignés des préoccupations policières … ; pour finir  en septembre 2016 à l’apothéose de quelques conseils complétement  décalés – puisque relatif à la Police Nationale – sur les vertus du « dépôt d’une plainte » !…


Mais que fait donc la Police municipale à Pulnoy …?

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques sur la question, en utilisant le formulaire ci-dessous

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Agroecologie à Chaponost |
Photothèque de la section M... |
Clubretraitesrencontres8618... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Village de la Solidarité In...
| La C.A.T.A.STROPHE
| Flightteam2015