Nos articles de presse

Pulnoy : le projet de second golf controversé

Est Républicain – Dimanche 17 juillet 2016

Dominique Deviterne : « Le Grand Nancy soutient le projet, du bout des lèvres. »  Photo Pierre MATHIS
Dominique Deviterne : « Le Grand Nancy soutient le projet, du bout des lèvres. » Photo Pierre MATHIS

« Nous regrettons beaucoup que la population de Pulnoy ne soit pas consultée sur ce projet porté par Gérard Royer et le maire Michèle Piccoli. Il faudrait organiser un référendum sur la commune. »
Dominique Deviterne, le chef de l’opposition municipale de gauche, est très réticent, pour ne pas dire hostile, avec son groupe, au projet que veut mener à bien l’ancien maire, déjà à l’origine du golf actuel. « Pas parce que le golf est un sport de riches. Mais au contraire, parce que paradoxalement, pour assurer la rentabilité de l’opération, qui consiste à faire payer le nouvel équipement par les promoteurs immobiliers, ils devront massifier l’investissement, et créer de trop nombreux immeubles à quatre étages, peut-être 18, ce qui dévalorisera les maisons environnantes. »
Autrement dit, créer des poches de pauvreté pour le confort sportif d’une classe aisée. « L’investissement, pour le privilège de quelques-uns va de surcroît geler pour eux 53 ha aujourd’hui en champs et en prés. Une fois devenus parcours de golf, on pourra juste en faire le tour. Il y aura sur 15 ha 500 logements de plus, dont une centaine de pavillons. Plus un hôtel quatre étoiles qui paraît pharaonique pour l’endroit, et fera concurrence au restaurant du golf. »
On dira, il faut construire moins. « Mais le nombre d’habitations par hectare est donné par le règlement très strict du Scot 54 et par le contrat de ville du Grand Nancy. Et si on en fait moins, les promoteurs rentreront moins dans leurs frais, puisque c’est sur eux que l’on compte pour financer un 18 trous compact, accolé à un mini-golf aventure. » L’opposant estime que l’ensemble manquera d’unité. « La départementale menant à Cerville le coupera en deux, puisqu’il faudra construire une passerelle ou creuser un souterrain pour relier les deux côtés… »

Le marché

Dominique Deviterne se demande aussi s’il y a un marché pour un second 18 trous. « La fréquentation du golf est en baisse. Les gens ont moins d’argent. Le pari qu’on en attirera plus s’il y en a deux est hasardeux. Les frais de fonctionnement vont fatalement augmenter et risquent de mettre en péril l’équilibre financier de l’ensemble. »
La clé de l’affaire se trouve au Grand Nancy, propriétaire du golf actuel, et qui rétrocéderait sans doute la gestion à la société privée NGF, concessionnaire de l’actuel golf. « Je ne suis pas persuadé que la Métropole soutienne le projet autrement que du bout des lèvres. » Que voudrait à la place l’opposant ? « Un grand parc public, ce serait bien… »

Guillaume MAZEAUD

Article ER_DDeviterne_Anti-GolfHabitat_17-7-2016_Vr

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Agroecologie à Chaponost |
Photothèque de la section M... |
Clubretraitesrencontres8618... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Village de la Solidarité In...
| La C.A.T.A.STROPHE
| Flightteam2015