Articles Archives

Le « petit journal »
Pulnoy autrement

1er trimestre 2018

 Dessin humor CM majorité+opposition_Lettre2008_p1_politique fonciere_nov2017_vdef cadree

Les différents articles cités dans ce petit journal sont consultables sur ce site
en cliquant sur leur titre dans le déroulé de la rubrique « Articles »

LettrePulneens2018_p1mLettrePulneens2018_p2LettrePulneens2018_p3LettrePulneens2018_p4Vous avez des questions, des suggestions
ou voulez défendre un point de vue :

vous pouvez aussi nous contacter en complétant le formulaire ci-dessous

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

______________________________________________________________________
______________________________________________________________________
______________________________________________________________________

Conseil municipal de fin d’année à Pulnoy :
une belle illustration de l’amoindrissement des compétences
des communes métropolitaines au profit de celles de la métropole !

Comme pour chacune de ses séances, tout citoyen est cordialement invité à assister au conseil municipal de sa commune.

A Pulnoy, le dernier conseil de l’année se tiendra
ce lundi 18 décembre 2017, à 18h30 en Mairie.

La teneur  de son ordre du jour traduit, une fois de plus, parfaitement
l’amoindrissement constant des compétences encore consenties par la Métropole du « Grand Nancy » aux communes qui la composent.   

MontageFB_CM 18-12-2017_Ordre du jour

Cette voracité en compétences de la métropole questionne fortement sur l’utilité réelle des 20 conseils municipaux comptant 20 maires et leurs 546 conseillers municipaux dont 161 ont le titre d’Adjoint  !  Ceci d’autant plus que ce ne sont  que 76* d’entre eux (13%) qui siègent au conseil communautaire et qui  gèrent à eux seuls 100% des affaires métropolitaines mais aussi, par cette voracité de compétences, plus de 80% des affaires communales !

76 membres Conseil Métropole Gd Ncy déc 2017_v2 (nbres)

 

 

 

 

 

fichier pdf Metropole Gd Ncy_20 communes_Détails_Conseils_maj2017

 A quoi bon 87 % de conseillers municipaux (490) pour uniquement « aider » à gérer les 20% d’affaires communales qui relèvent des « petites » compétences que la métropole daigne encore laisser à ses communes …!

 

______________________________________________________________________
______________________________________________________________________

Législative 2017  : Pulnoy confirme son vote pour une France en marche … avant ou arrière … ?

Aux « Législatives 2017″ , les électeurs pulnéens confirment en effet leur vote de la « Présidentielle », à l’image de leur circonscription,  pour une « France en marche » …
… marche avant ou marche arrière … ?

En réalité, à  Pulnoy, comme dans notre circonscription, c’est à l’abstention que revient la « victoire » avec les 2250 électeurs (56,5% des 3981 inscrits) qui ne se sont pas déplacés pour ce 2ème tour des législatives. La candidate « En Marche » n’est élue au 2ème tour qu’avec 21,5% des voies des inscrits en circonscription (17025 voies sur 79290 inscrits) et pire encore, un choix exprimé par seulement  1 habitant sur 8 (17025 voies sur 131017 habitants).
Sensiblement le même constat pour la part pulnéenne : 24,5% des voies des inscrits pulnéens (975 voies sur 3981), soit moins d’1 habitant sur 5  (975 voies sur près de 5000 habitants).

Ce constat est encore plus alarmant sur notre département où c’est parfois moins d’1 habitant sur 7 qui a donné « sa bénédiction » à l’élu(e) déclaré(e) « majoritaire », comme le rappelle fort judicieusement l’article de Ghislain Utard dans l’Est Républicain du 20 juin dernier :

Article Legislatives Quelle legitimite ER-juin2017_v2

========================================================================
=================================================
=======================
========

Pulnoy à la campagne … présidentielle et législative ?

Pulnoy, le reflet des soucis actuel de l’ « Union de la droite et du centre » ??…
… des soucis bien sûr en France pour la présidentielle, mais qui ne le sait pas !…
… mais des soucis aussi localement, pour les investitures des candidats aux prochaines législatives !…

Caricature_soutien=presidentielle_majorite_pulnoy_2017

La fin de semaine dernière à Pulnoy en témoigne :
- derniers jours de la semaine : tractage pulnéen (par quelques « personnalités » municipales …) pour le candidat « Unio-investi » (Mostafa Fourar, adjoint au maire de Nancy) pour l’union de la droite et du centre …
– dernier jour de la semaine : « meeting » au centre socio-culturel pulnéen (dimanche en fin de matinée) pour le candidat concurrent « Auto-investi » (Eric Pensalfini, maire de Saint-Max), , toujours au nom de la même union de la droite et du centre …

… ça doit vraiment balancer dur à Pulnoy au sein de l’équipe de la majorité municipale … elle aussi investie en son temps au nom de la droite et du centre !

========================================================================
=================================================
=======================
========

Pour lire ou relire notre dernier article
cliquez  ci-dessous sur son titre

Orientation budgétaire de Pulnoy pour 2017 et à l’horizon 2020 :
analyse critique des dépenses de fonctionnement

Notre commune consacre plus de 60% de son budget de fonctionnement dans ses dépenses en personnel : c’est 10% de plus que les communes équivalentes et 30% de plus que notre voisine Seichamps, commune totalement comparable tant en population qu’en budget.

Art-Blog_INTRO_Charges personnel_Camenbert_depenses fonctt_Pulnoy-Seichamps_vdef

 

========================================================================
=================================================
=======================
========
Le petit Journal
Pulnoy autrement
du 1er trimestre 2017

Notre « petit journal » du 1er trimestre 2017 est en cours de distribution dans les boîtes aux lettres des Pulnéens. Quatre thèmes y sont développés : (1) la carte scolaire, (2) la politique de l’habitat, (3) la politique budgétaire et (4) nos regrets sur la considération de l’opposition …

Montage_Présentation_Lettre aux Pulneens_1erTrm2017

Retrouvez sa version électronique
et le développement de ses différents points sur l’onglet

« notre actualité »
vous pourrez également consulter le développement commenté  des articles cités
dans notre rubrique « articles récents »

 

************************
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
===================================================
++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Rubrique PULNOY, Est Républicain du 9/2/2017 :
un incroyable « compte-rendu »
du dernier Conseil Municipal !…

Art Blog 2017_Incroyable CR-CM_ERep9-2-2017_Illustration

Constat :
Dans le supposé compte-rendu du conseil municipal du 6/2/17 paru dans l’Est Républicain du 9/2/17, l’équipe municipale majoritaire aurait voulu n’y laisser transparaître que ses velléités électoralistes qu’elle ne s’y serait pas mieux prise !
À moins qu’il ne s’agisse que d’une complicité fortuite
du journal, conséquence d’une maladresse dans le titrage, le choix et  l’ordonnancement  des paragraphes d’un texte proposé par le correspondant …?

Résultat :
- un article d’une surprenante incohérence  tant  dans ses titrages  que  dans son contenu !
- un article qui n’aborde  même pas l’objet premier de ce conseil (le rapport d’orientation budgétaire 2017), mais qui s’évertue en revanche à laisser croire que cet objet principal était « la prise en charge par la commune des classes vertes pour les écoles élémentaires« 

Correction :
1- À propos de la « prise en charge des classes vertes » :

 Globalement, dans sa phrase « introductive », l’article affirme que …

Art Blog 2017_CR-CM_ERep9-2-2017_extrait-intro-classes vertes

… alors qu’en réalité, il ne s’agit que de la prise en charge de 25 à 30% du coût financier par enfant.

Pour l’école de la Moissonnerie, l’article « résume » sommairement le coût financier…

Art Blog 2017_CR-CM_ERep9-2-2017_extrait-classes vertes_Moissonnerie

… dans la réalité du détail, l’école doit boucler un budget global de 9310 € pour 49 élèves (soit 190 € par enfant). La mairie limitant sa participation à 2416 € (soit un peu moins de 50 € par enfant) et ALPE participant à hauteur de 595 € (soit un peu plus de 12 € par enfant), les parents devront donc verser 190 € pour chacun de leurs enfants.

Pour l’école de la Masserine, l’article « résume » sommairement le coût financier …

Art Blog 2017_CR-CM_ERep9-2-2017_extrait-classes vertes_Masserine+correction

… dans la réalité du détail, l’école doit boucler un budget global important de 6306 € pour 18 élèves… (soit 350 € par enfant). La mairie limitant sa participation à 1889 € (soit un peu moins de 105€ par enfant) et la coopérative scolaire participant à hauteur de 1717 € (soit un peu plus de 95 euros par enfant), les parents devront donc verser 150 € pour chacun de leurs enfants.

2- A propos de l’aide financière de 15000 €
Contrairement à ce que laisserait supposer la malencontreuse présentation de l’article, cette aide financière n’a rien à voir le financement des classes vertes !
Il s’agit d’une aide que nous attribue notre députée, dans le cadre de son enveloppe dite de « réserve parlementaire », pour les travaux de réhabilitation de la Maison des Jeunes !
Ces 3 lignes, « résumé » de l’objet du 2e point du conseil municipal, sont donc à intégrer au paragraphe suivant de ce fabuleux article …morceau choisi du genre « méli-mélo » !…
Normalement rédigé, ce paragraphe aurait pu présenter simplement les chose ainsi :

Art Blog 2017_CR-CM_ERep9-2-2017_extrait-Travaux+correction


3- À propos du « rapport d’orientation budgétaire » :

L’article sensé être un compte-rendu du conseil municipal n’y fait aucunement allusion, alors qu’il s’agissait de l’objet principal de ce conseil.
Il est vrai que le débat initié sur le sujet se prête plus difficilement  à un résumé succinct au sein d’un article de presse.
Il est vrai aussi qu’énoncer ce sujet dans le titre ou l’introduction de cet article n’aurait pas permis de focaliser l’attention des lecteurs sur des actions municipales pouvant servir les velléités électoralistes de l’équipe majoritaire …

Annoncer « une prise en charge des classes vertes organisées par nos écoles » est assurément plus porteur que de rendre compte de « débats sur les orientations budgétaires », surtout lorsque l’une des principales questions porte sur la justification de la part excessive des charges de personnel dans le budget de fonctionnement de notre commune (62% pour Pulnoy alors que les communes équivalentes sont à 52%).

Ces velléités ne sont pourtant pas une raison pour occulter totalement le sujet au profit d’autres, pourtant parfois plus qu’anodins (cf les 7 dernières lignes de l’article pour annoncer la simple location « au coût réel » du socio-culturel …) !

Pour pallier à ces  lacunes, nous préparons notre propre compte-rendu et le partagerons avec nos lecteurs dans les plus brefs délais. Il s’attachera à redévelopper notre point de vue exprimé en conseil municipal, en particulier sur l’orientation budgétaire pour 2017 et à l’horizon 2020.

 

===============================================
==================================
===================
=======
===

 

A Pulnoy, une gestion financière désolante

pour les Nouvelles Activités Périscolaires …

Dessin_illustration_Article_NAP_gestion financiere desolante_vdef

Contexte :
Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, la mise en place de Nouvelles Activités Périscolaires (NAP) a été demandée aux communes, à hauteur de 3h par semaine et avec une animation subventionnée par l’État (50€ par enfant scolarisé dans la commune qu’il participe ou non à ces activités) et par la CAF (54€ par enfant participant effectivement à ces activités).
Au cours de l’année scolaire 2015-2016, une très large majorité des communes (2/3 des communes et 3/4  des intercommunalités) a décidé la gratuité des NAP.
A Pulnoy, pour asseoir sa volonté de ne rien dépenser pour ces NAP, la municipalité fait indûment payer les parents et tente de s’en justifier en présentant des « comptes » plus que contestables.

 

Démonstration sur la base des comptes bilan présentés pour l’année scolaire 2015-2016 :

En élémentaire, un groupe d’activité (15 à 18 enfants maxi) coûtent annuellement 2400€ (2100 d’animateur + 300 de matériel et matériaux), soit un coût réel annuel moyen de 160€ par enfant (140€ d’encadrement + 20€ de consommation « matériel »).

cf notre 1er article « Nouvelles Activités Périscolaires sur 2014-2015 : à Pulnoy, les parents ont payé et la commune a fait des bénéfices !! » 
ainsi que « l’enquête sur la réforme des rythmes scolaires réalisée et publiée par l’Association des Maires de France »

A Pulnoy, 150 enfants sur 319 scolarisés (47%) se sont inscrits aux NAP. La mairie a totalement délégué la gestion et l’organisation de ces NAP à ALPE (Association Locale de Parents d’Élèves).
Pour le fonctionnement de ces activités l’État et la CAF ont versé au total 24050€ (319×50€ à la mairie + 150×54€ à ALPE), soit en moyenne 160€ par enfant inscrit aux NAP.
Pour assurer ce fonctionnement, ALPE a perçu 202€ par enfant (50€ de la mairie qui n’a effectivement reversé que pour les 150 enfants inscrits … + 54€ de la CAF + 98€ des parents). Ce montant signifie qu’ALPE a pu fonctionner avec 62€ de consommation « matériel » par enfant (soit près de 1000€ par groupe d’activités…plus de 3 fois le montant nécessaire …) : ce qui constitue un certain excès en « confort matériel ».

Conclusion :
(1) si la mairie avait versé son dû à ALPE (319×50€ et non 150×50€), l’association aurait pu fonctionner dans le même excès de « confort matériel », tout en ne demandant aux parents qu’une participation de 42€ (202-160 de subvention) par enfant au lieu des 98 demandés  !

Notons au passage que la mairie se constitue, avec ce « non reversé »,  une « cagnotte » de  8450€ (50€ x169 élèves non-inscrits aux NAP mais malgré tout subventionnés par l’État).

(2) si ALPE s’était de surcroît contenté de faire fonctionner ces NAP dans un « confort matériel » standard (300€ par groupe d’activités, soit la raisonnable somme de 2700€ pour les 9 groupes constitués), …
ces NAP auraient été GRATUITES pour les parents !!

 

En maternelle, un groupe d’activité (12 à 14 enfants maxi) coûtent annuellement 2300€ (2100 d’animateur + 200 de matériel et matériaux), soit un coût réel annuel moyen de 175€ par enfant (160€ d’encadrement + 15€ de consommation « matériel »).
A Pulnoy, 125 enfants sur 194 scolarisés (64%) se sont inscrits aux NAP. La mairie a totalement assuré la gestion et l’organisation de ces NAP. Pour le fonctionnement de ces activités en maternelle, l’État et la CAF ont versé au total 24 050€ (194×50€ + 125×54€), soit en moyenne 131€ par enfant inscrit aux NAP.
Pour assurer ce fonctionnement, la mairie a perçu 203€ par enfant (50€ x194 /125 = 77€ de l’État  + 54€ de la CAF + 72€ des parents). Ce montant signifie que la mairie a fonctionné avec 43€ de consommation « matériel » par enfant (soit près de 600€ par groupe d’activités… 3 fois le montant nécessaire …) : ce qui constitue un certain excès de « confort matériel ».

Conclusion :
(1) si la mairie s’était contenté de faire fonctionner ces NAP dans un « confort matériel » standard (200€ par groupe d’activités, soit la raisonnable somme de 2000€ pour les 10 groupes constitués), elle aurait pu faire fonctionner ces NAP en ne demandant aux parents qu’une participation de 44€ (175-131 de subvention) par enfant au lieu des 72 demandés !.

(2) si la mairie avait de surcroît pris en charge ce surcoût réel de fonctionnement de 5500€ (44€ x 125 enfants inscrits aux NAP), bien modeste investissement pour la petite enfance au regard de ceux pourtant judicieusement consentis dans d’autres secteurs comme le repas des séniors (8 000…), la participation à l’achat d’une œuvre d’art (5000…) ou bien encore les frais de « pré-étude » du projet Habitat-2e Golf (30 000…), …
ces NAP auraient été GRATUITES pour les parents !!


En résumé,

« Politiquement » opposée par principe à ces NAP, prisonnière de sa volonté affichée de n’y rien dépenser et de « faire payer » aux parents la participation de leurs enfants à ces NAP, mais aussi très certainement embarrassée par nos démonstrations de leur possible gratuité, la majorité municipale s’est vu contrainte de présenter une plus que désolante justification de sa gestion financière de ces nouvelles activités périscolaires.
Sachant que tout cumulé, après reversement de la petite moitié (47%) du « normalement dû » à ALPE pour l’élémentaire, la commune a disposé dans sa comptabilité de 33 875€ pour les 125 enfants de maternelle (50€ x169 non reversés à ALPE + 203€ x125 perçus pour maternelle), sachant qu’au coût réel (encadrement + matériel) cela n’aurait dû lui coûter que 21 875€ (175€ x125), il lui fallait alors « à tout prix » justifier la différence restée en caisse de 12 000€ (33 875-21 875) !
C’est assurément pour cela que la municipalité  s’était osée à une présentation confuse, erronée voire mensongère des dépenses « pour les NAP maternelles » en page 3 du Pulnoy en Bref n°107 de juin 2016 :

cf notre petite note expliquant ces « manipulations » des chiffres et en donnant les bons : http://pulnoyautrement.unblog.fr/2016/07/22/les-bons-chiffres-pour-les-tap-maternelles/

C’est là aussi que la municipalité n’a pas hésité à prétexter d’incroyables dépenses « annexes » soi-disant imputables au fonctionnement de ces NAP pour un montant de 13 791€ : 9 302€ de soi-disant « coût des bâtiments » + 1 827€ de soi-disant « frais administratifs » + 2 662€ d’une soi-disant nécessaire « aide cantine » !!!…

trop c’est vraiment trop !

 

===============================================
===============================
=======
===

Le « swing » golfique municipal se poursuit …

Montage_Swing du golfeur-photoDD-2017_RdPt Schumann_vrdef_legende_blog_

A Pulnoy, on prétend être « contraint » de faire payer pour de « l’utile » pour tous (on fait payer aux parents la participation de leurs enfants  aux Nouvelles Activités Périscolaires), mais on n’hésite pas à  dépenser pour  de « l’inutile » réservé à quelques privilégiés … pas forcément Pulnéens. (« inutile » participation financière  à l’achat d’une statue pour le prestige d’une image « golfique » de la ville) …

Démonstration
Une délibération : au conseil municipal du 21/11/2016  (voir  notre CR), la majorité avait voté le lancement d’une souscription pour l’achat d’une statue de 4m40 symbolisant le « swing d’un golfeur ». Mme le Maire s’en est félicitée dans son exposé lors de la cérémonie des vœux le 10 janvier dernier et en a présenté la « maquette ». L’original devrait prendre place à l’entrée de la ville (Rd point R Schumann) pour y « identifier la commune au sein du grand Nancy  comme lieu de convergence des valeurs du golf » …
Une œuvre : sculpture monumentale créée par l’artiste Didier Belony et  dénommée « Le swing du Lys ».
Un prix : 33 000 € dont 10 000 à la charge des  contribuables (5000 / Métropole du Grand Nancy et 5000 / Ville de Pulnoy), la souscription devant couvrir les 23 000 € restants.
Une invitation : C’est « en grande pompe » que Mme le Maire de notre commune et M. le Président de notre métropole s’apprêtent à signer la convention de cette souscription, en conviant élus communaux et représentants de la Fondation Lotharingie à la « cérémonie de signature » le 26 janvier prochain.
Notre avis :
Notre équipe a choisi de s’abstenir (2/4) voire de s’opposer (1/4) à ce projet, dans la mesure où les 5000€ que devra débourser la commune en complément des 28 000€ espérés (23 000 de souscription et 5000 de subvention Grand Nancy) pourraient être utilisés à bien meilleur escient !

===============================================
==================================
===================
=======
===

Pulnoy truffée de trophées … pour ses Vertes Résidences …
mais comment ?… par qui ?… et pour quoi ?…

Trophées pour la qualité du projet ou pour la réalité de la réalisation …?
Alerte à la communication maquillée !

Rés Vertes_zone Nord_Compar_Projet Archi-Realisation_vues aeriennes_v alignée+rétrécie+confrontées

Forte de la maîtrise des supports de communication ‘municipaux’, la majorité municipale actuelle s’est à nouveau répandue dans force de manipulation de la communication sur leurs projets urbanistiques, l’un en fin de réalisation (Résidences Vertes) et l’autre à venir (Habitat-2e golf).
Fin 2016,  une rafale de communications a précédé celle de leur « tribune politique majoritaire » du dernier Bulletin Municipal de décembre, concernant ce qu’elle nomme « une reconnaissance et un honneur national rendus à notre municipalité » pour son dernier projet de résidences :  sur la page officielle Facebook ‘Ville de Pulnoy’, sur le site web officiel de la Ville de Pulnoy (une très longue page illustrée dans la rubrique ‘Détails de l’actualité’), dans le dernier numéro du Pulnoy en Bref paru début décembre dernier (encart sur plus du quart d’une des 4 pages du ‘journal’, soit plus du double de la surface consentie à notre ‘libre expression politique’), mais aussi dans la presse locale (Est Républicain du 19/10/2016) suite à une ‘conférence de presse’ faite sur le sujet en présence du Président de notre métropole …

De quelle reconnaissance s’agit-il exactement ?
Il s’agit de 3 trophées obtenus après s’être inscrit à une compétition (inscription payante : 660€ pour une collectivité territoriale …) organisée pour un festival* annuel de professionnels (festival Fimbacte) pour y présenter certains éléments du projet des Résidences Vertes. Le dossier de ‘compétition’ était agrémenté d’une vidéo** ‘publicitaire’ très soignée (elle aussi payante …), réalisée par une agence professionnelle de com’ (COOMPROD) :
1- Trophée Or du cadre de vie,  dans la catégorie ‘Projets’, sous-catégorie ‘Villes et Territoires’
2- Trophée Or du cadre de vie,  dans la catégorie ‘Audiovisuels’, sous-catégorie ‘Projet Réalisation’, sur la base du document vidéo
** de COOM Production Audiovisuelle
3-Trophée Image Online du cadre de vie

* le ‘Festival Fimbacte‘ est une manifestation qui rassemble annuellement des professionnels du cadre de vie (en particulier le BTP) aménageurs, organisateurs et constructeurs des territoires et des villes de demain . Il donne lieu à la production d’un magazine logiquement destiné à la promotion des sociétés participantes (magazine consultable à http://www.youblisher.com/p/1537141-Fimbacte-Magazine/ )
** la vidéo est consultable à : https://www.youtube.com/watch?v=mbH96G0phc8

Extraits_magazine_fimbacte_3_trophées_Pulnoy_cadre de vie_Res Vertes_oct2016

Un important déploiement de publicité, pour une récompense, certes en partie méritée pour l’important travail accompli par le précédent maire de Pulnoy, Gérard Royer, mais qui vient surtout à point pour tenter de neutraliser toutes les critiques qui se multiplient à l’endroit des quartiers d’immeubles situés au ‘nord’ (côté ‘Cave à bières’) de ces Résidences Vertes. Critiques que notre équipe a largement rapportées dans ses différentes publications (page FB, blog/site Pulnoy autrement, Pulnoy en Bref) et que nous avons également mises en exergue afin de mettre en garde les Pulnéens sur le risque de récidive d’une telle sur-urbanisation envisagée dans le cadre de l’aussi inutile qu’interminable projet de ‘Golf-habitat’ – bien mieux dénommé par ‘HABITAT-2e golf’. Rappelons simplement que ce dernier projet d’urbanisation (630 logements sur 18ha) devrait représenter près d’1,5 fois celui des Résidences Vertes (480 logements sur 12ha) !

Habitat-2egolf_modelisation-implantation-immeubles

Nous avions déjà alerté les Pulnéens sur l’insensée sur-urbanisation de notre commune, que représenterait la réalisation de cet inacceptable projet, dans le bulletin municipal de décembre 2016.
C’est cette dernière alerte que les élus du groupe majoritaire ont tenté de ‘neutraliser’ par une ultime ‘mise en avant’ de 3 trophées ‘Fimbacte’, dans leur article de la rubrique ‘tribune politique’ colonne ‘majoritaire’ !
Cette ‘mise en avant’ tombait en effet à point pour cette majorité qui n’a pas hésité, une fois de plus, à abuser de sa position pour ‘contrecarrer en direct’ l’article voisin de notre propre tribune ‘d’opposition’ !

NB : à noter au passage que cet article ‘réponse’ de la tribune majoritaire n’a pu être écrit qu’après la mi-octobre -date de remise des trophées-, alors que cette majorité avait exigé la remise de notre texte au plus tard mi-septembre, soit plus d’un mois avant  la date probablement réellement imposée par l’imprimeur !)

Une fois de plus (et non « une fois n’est pas coutume » comme exprimé par la majorité dans le dernier Pulnoy en Bref pour justifier la réponse immédiate à notre article !...), il s’agit bien d’une manipulation délibérée’ des outils de communication, en nous imposant des délais qui permettent à cette majorité de prendre le temps de rédiger un article de « réponse immédiate » au notre, croyant ainsi se donner plus de chance de décrédibiliser nos arguments.

 

A propos de la possible manipulation des outils de communication … pour une présentation ‘avantageuse’ d’un projet urbanistique …
La majorité revendique, le contraire ne serait pas logique, la réussite ‘totale’ du projet des Résidences Vertes, avec l’ultime argument des trophées reçus.
En réalité, la revendication ne devrait porter que sur les différentes présentations du projet et non sur la réalité des réalisations finales ! (les trophées Fimbacte sont d’ailleurs obtenus sur la base d’une présentation du projet et non de sa visite).
Un petit détour par quelques comparatifs entre le ‘projet’ (ce que l’aménageur/bâtisseur annonçait) et la ‘réalisation’ (ce que le l’aménageur/bâtisseur a effectivement réalisé) suffit pour comprendre …

 

Comparaison Projet annoncé / Constructions réalisées
pour l’entrée nord (côté avenue de Gaulle) des Résidences Vertes

Rés Vertes_zone Nord_entree+bassins_compar-projet archi-realisation finale_vdef

Comparaison Projet annoncé / Constructions réalisées
pour le « cœur » (centre rencontre et verger) des Résidences Vertes
Rés Vertes_zone Nord_Compar_Projet Archi-Realisation_vues aeriennes_vdef

 

Au vu de ces comparaisons qui se passent de tout commentaire … ,
on est en droit de se demander ce qui nous attend réellement avec la fin de la réalisation de ce projet dans sa partie sud (côté avenue Robert Schuman) où la construction d’une ‘Résidence séniors’, bâtiment de 5 niveaux comptant 72 appartements (de 1 à 5 pièces) sur 4200 m2 …
Un vrai souci d’esthétique de l’environnement pour les pavillons et logements du quartier ! Espérons que ce souci soit un minimum compensé par l’innovation que devrait constituer une partie de ces logements pour séniors qui seront ‘connectés’ (capteurs, caméra, …) pour faciliter l’assistance à l’autonomie et le maintien à domicile (les données collectées pouvant être exploitées par une équipe médicosociale).

Comparaison Projet annoncé / Implantation simulée
pour la future Résidence Séniors au sud des Résidences Vertes

 Rés Vertes_zone sud_projetr Bat--PAgees PROJET_compar projet vs implantation simulée_vdef

 

L’ensemble de ces considérations et comparaisons montre que :
1- la qualité globale du projet initialement annoncé pour les Résidences Vertes était réelle, même si elle pouvait être en partie liée aux astuces de présentation et représentation des différents ensembles architecturaux,
2- le contraste qualitatif entre le projet  ainsi présenté et la réalisation effectuée est tout aussi réel,
3- les trophées obtenus ne l’ont été que sur la qualité du projet présenté et non sur la réalité de la réalisation, la vidéo réalisée pour participer à cette ‘compétition’ en témoigne largement (beaucoup d’images, qui plus est habilement arrangées, du projet et très peu d’images, mais habilement choisies, des réalisations déjà en place).
Ces trophées ne devraient donc pas être des ‘ »encouragements à poursuivre le grand projet ‘Golf-Habitat’ « , comme le prétend l’équipe majoritaire dans sa communication. Ils devraient au contraire participer à la prise de conscience de l’importance qu’il y a à présenter tout projet urbanistique sans habillage et sans maquillage visant trop souvent ‘à faire passer’ les défauts de sa réalité.

Un projet de résidences de qualité (esthétique comme fonctionnelle), calibré par la loi à 35 logements à l’hectare, ne doit pas se permettre ‘d’empiler’ un grand nombre pour ‘donner de l’espace’ à quelques-uns. Il ne doit pas non plus se maquiller d’un saupoudrage d’espaces verts et de loisirs de proximité.

============================================================
_______________________________________
==========================
________________

 

… à propos de la délicate
MISE EN BIERE …   D’UNE TAXE
sur la publicité …

Cette publication fait une « mise au point » sur les vociférations extrêmes
d’un « citoyen » pulnéen contrarié par une taxe à payer …

Dessin humoristique Conseil Municipal_vociférations anti-taxe_dec2016

Citoyen concerné :
M. Bruno Fendel, gérant -entre autres- de la Cave à Bières, rue Charles de Gaulle à Pulnoy.

Historique des vociférations anti-mairie :
- au moins jusqu’en octobre 2016, date de sa participation au 1er forum économique de Pulnoy, M. Fendel semblait « au mieux » avec l’équipe majoritaire municipale, pour le moins avec l’un de ses représentants Marc Ogiez. (cf les quelques échanges de congratulations condescendantes sur Facebook le 15/10/2016)
- le 21 décembre dernier, M. Fendel reçoit sa facture de Taxe Locale sur la Publicité Extérieure (TLPE) votée à l’unanimité du conseil municipal 21 juin 2015 et uniquement applicable à tout commerce ou entreprise affichant plus de 12 m2 d’enseigne (ceci afin d’en préserver les petits commerces). Une facture de la Trésorerie de 457 € qui aurait dû être attendue (la surface d’enseigne relevée dépassant les 12m2), mais « on » (Marc Ogiez cité à ce sujet dans l’un de ses messages FB) lui aurait laissé croire qu’il y échapperait (encore aurait-il fallu réduire la surface d’enseigne …).
En bon citoyen « intéressé » et « furieux », M. Fendel se lance alors dans un déversement facebookien d’un flot de vociférations extrêmes, critiques et destructrices, à l’encontre de la municipalité et de son Maire ! (cf les nombreux messages postés sur ses 3 pages Facebook : la sienne « Bruno Fendel », celle de son commerce « Caves à bières Pulnoy-Essey » et une nouvelle page qu’il crée pour l’occasion « LISTE-Opposition-Mairie-Pulnoy »).

Quelques exemples de contenus incendiaires et menaçants, enregistrés avant l’effacement par son auteur :
– « je me prépare à monter une liste d’opposition pour les prochaines élections et là vous aurez un maire à la hauteur de la commune de PULNOY, par contre je vous garantie du ménage dans la tour d’ivoire surchauffé, je mettrai tout le monde au boulot et ça va leur faire tout drôle »
- »Aux 2 associations de PULNOY la cave à Bieres vous informe qu’elle ne renouvèlera pas ses subventions pour 2017 , vous pourrez demandez à la mairie de PULNOY de vous subventionner avec l’argent des taxes sur la pub des enseignes qu’elle nous a prélevé le beurre et l’argent du beurre ce n’est pas possible  Merci à la MAIRIE DE PULNOY »
- »Vous pouvez me rejoindre ou courber l’échine et subir, c’est votre choix, c’est votre droit. Bonne soirée à tous »
- »JE VOUS PROMET LE VRAI CHANGEMENT !! »

Historique de la reddition et du retournement de veste :
Reçu en fin de semaine par Mme le Maire (affirmation dans une de ses réponses FB du 26/12 :  » J’assure les pulnéens que je n’ai rien de personnel contre Madame la Maire, qui m’a reçue il y a peu, et ou je lui ai exprimé mes ressentiments sur le sujet des taxes enseignes, le reste n’a pas été évoqué à la mairie, j’ajouterais par ailleurs entretenir des relations très cordiales avec Marc Ogier« ) , M. Fendel semble avoir obtenu satisfaction (saura-t-on laquelle un jour ?) dans sa contestation de la taxe puisqu’il annonce alors sur ses pages FB « qu’il n’y a plus de problème avec la mairie … » et que, dès le 26 décembre, il change totalement de ton et de propos à l’encontre de « la mairie de Pulnoy et de ses actions », allant même jusqu’à changer l’intitulé de sa page « d’opposition à la mairie »  qui devient « des idées pour Pulnoy » … et bien sûr, jusqu’à effacer tous ses messages vociférateurs antérieurs !

 » J’ai changé le nom de la page, pour montrer que je ne m’oppose pas forcément à tout, mais démontrer que j’arrive avec des idées. J’ai par ailleurs soutenu des initiatives de la mairie, le marché … Nous pouvons débattre et tomber d’accord, mais sur le principe d’un dialogue, dans ce cas la, je suis pour. Bonne soirée à tous. »

page où il ne tarit pas d’éloges pour ce qui se fait à la mairie !

Quelques exemples de contenus « élogieux » :
 » La mairie actuelle fait du très bon travail, il faudrait juste apporter quelques modifications à mon sens. Pour ce qui est du 2 ème Golf, il y a du pour et du contre, du contre pour le « coût » à supporter en période de crise, du pour, car une fois le Golf en place, il est certain qu’il n’y aura pas de constructions à la place, donc nous préserverons un espace vert supplémentaire sur plusieurs hectares. Pour les HLM, je pense que la commune a fait ce qu’il fallait faire, donc je stopperais toute construction HLM supplémentaire, pour laisser la place aux pavillons,mais je demanderais l’avis aux habitants, su serais pour organiser plusieurs consultations par an. Pour terminer, sur la construction d’un éventuel Hôtel 4*, il est certain qu’un investisseur « privé » serait souhaitable, et ferait rentrer des recettes à la commune. J’assure les pulnéens que je n’ai rien de personnel contre Madame la Maire, qui m’a reçue il y a peu, et ou je lui ai exprimé mes ressentiments sur le sujet des taxes enseignes, le reste n’a pas été évoqué à la mairie, j’ajouterais par ailleurs entretenir des relations très cordiales avec Marc Ogier. »

C’est ce changement radical d’attitudes « extrêmes » que notre équipe « Pulnoy autrement » s’est permis de commenter, permettant ainsi par la même occasion d’éviter aux lecteurs pulnéens toute confusion voire amalgame entre cette « ex liste d’opposition » et la notre :

Commentaire de Pulnoy autrement sur la page « des idées pour Pulnoy », 27 décembre,19:44 :
« Vous pouvez … courber l’échine et subir, c’est votre choix, c’est votre droit ».

Devinez qui a écrit ce « commentaire » sur sa page FB le 21 décembre dernier (20h10) alors qu’il commençait « son opposition » contre la mairie de Pulnoy (pour défendre des intérêts personnels de « petits sous ») ?

Mme le Maire a dû – par ses « promesses » ? – parvenir à lui faire courber l’échine pour qu’il « subisse », voire pour qu’il finisse même par avouer soutenir les initiatives de celle-ci !!
C’est ce que l’on appelle une superbe veste réversible ! »

Qu’avions-nous fait là !
M. Fendel qui prétendait jusque-là « ne pas nous connaître«   (cf un de ses commentaires FB du 26 décembre 21h01), s’est alors relancé dans un déversement facebookien d’un flot de vociférations extrêmes, se voulant critiques et destructrices, mais cette fois à l’encontre de notre équipe d’opposition « Pulnoy autrement » et de son chef de file !

Quelques exemples de ces contenus incendiaires et menaçants à notre encontre :
28 décembre :  » Monsieur je n’ai en aucun cas retourné ma veste je constate que vous critiquez toutes les décisions du conseil municipal qu’importe qu’elle soit bonne ou mauvaise pour la communauté, en tous les cas je vous la donne en avance pour les prochaines élection car vous n’avez aucune proposition pour notre ville Cordialement »
29 décembre 13h20: « Des idées pour Pulnoy Réponse à Pulnoy autrement, Mme le Maire ne m’a fait aucune promesse, Madame le Maire n’est surement pas une personne influençable. Pour ce qui est de mes intérêts personnels, je vous signale que je viens cette année de créer 2 emplois et vous ? ? il est par ailleurs normal que je défende mes intérêts car apparemment vous n’êtes pas présent pour le faire ! ! Je vous signale par ailleurs que ma fille a recréé une société et qu’elle a tenu a mettre le siège social à PULNOY, afin de faire rentrer des devises à la commune, en mémoire de ses grands parents qui ont vécu à PULNOY pendant plus de 50 ans ! Il est force de constater que Monsieur Marc Ogiez a des qualités que vous n’avez pas, la franchise, et le dévouement pour la commune, d’après vos dires, quand je m’exprime pour dire que le marché municipal est une très bonne chose pour les habitants de PULNOY, je courberais l’échine, en tout cas si un jour il m’arrivait de « courber l’échine, ce ne serait certainement pas devant vous, soyez en assuré. La veste réversible attendez un petit peu, vous la prendrez aux prochaines élections, car les habitants de PULNOY auront bien compris dans vos propos que pour les intérêts personnels, c’est bien, aux vôtres qu’il ne faut pas toucher, la preuve en est faite par vos écrits. »

Epilogue de ces regrettables vociférations devenues « anti-opposition à la mairie » … :
M. Fendel a cru bon d’insister lourdement dans son dénigrement de notre équipe, encouragé qu’il a dû être par ceux qu’il soutient dorénavant, et n’a rien trouvé de mieux que d’interpréter plus que fallacieusement un extrait de notre dernier article publié sur notre site mais aussi dans la rubrique « tribune politique » du Bulletin Municipal de décembre 2016 !
Nos commentaires et réactions à ces dernières vociférations ont dû quelque peu le perturber pour qu’il finisse, au soir de ce 29 décembre, non seulement par supprimer de ses pages tous nos commentaires, mais aussi de nous en interdire de nouveau en ne nous laissant plus que la possibilité de « partager » ses élucubrations mais surtout pas de les « commenter » !!   

Des idées pour Pulnoy, 29 décembre, apm :
VOICI CI DESSOUS UN copié collé d’un extrait du site de PULNOY AUTREMENT :
Savez-vous comment les Pulnéens nomment leur lotissement des « Résidences Vertes » à l’entrée ouest de la ville ?  « La verrue de Pulnoy »… Nul doute que ceci soit en rapport direct avec l’entassement d’inesthétiques immeubles en bordure de route, où doivent vivre plus d’une centaine de familles, sans le moindre espace vert de proximité !

HONTE A VOUS MESSIEURS MESDAMES DE PULNOY AUTREMENT, les habitants des VERRUES, comme vous le dites si bien, travaillent à Cora, en mairie, chez Opel, tout cela pour votre bien être !!

 Notre commentaire (non publié): M. Fendel,, vous êtes victime de vos propres représentations et faites ainsi un invraisemblable amalgame entre « les immeubles » et « leurs habitants ». Si vous aviez pris le temps de lire notre message sans préjugés, vous auriez peut-être pu comprendre que nous refusions justement l’amalgame et que nous interprétions cette expression de Pulnéens (« La verrue de Pulnoy ») comme une façon de désigner cet entassement inesthétique d’immeubles en bord de route et en aucune façon de caractériser les familles qui, malheureusement, doivent souvent se contenter de les habiter, alors que rien n’y est fait pour leur apporter un minimum de bien-être (trop forte concentration de population, très peu d’espaces extérieurs et pas d’espaces verts de proximité, …)!
Avez-vous compris ? si oui, c’est à vous d’avoir HONTE de faire de tels amalgames entre une population et le lieu qu’on leur impose pour vivre !

Des idées pour Pulnoy, 29 décembre, apm : Réponse à PULNOY AUTREMENT
- Mesdames,Messieurs, je ne suis pas la pour critiquer systématiquement ce que fait la Mairie, car au moins « eux » ils font quelque chose, je constate que vous critiquer pratiquement tout et tout sur tout, comment faire avancer les choses avec des esprits si étriqués ? Vous , vous permettez même de dire sur votre site que les pulnéens appellent les résidences vertes « la verrue de PULNOY » je vous assure que pour fréquentez des nombreux pulnéens que ce n’est pas le sentiment qu’il ressort de ce que j’ai pu percevoir, dans tous les cas les nouveaux habitants seront surement heureux que vous vous permettiez de relater de tels propos sur votre site ! ! Sur ce je vous signale que vous avez un droit de réponse sur ma page, ce qui n’est apparemment pas le cas sur la vôtre, avez vous peur de la vérité ?

Commentaire de Patrice Hausermann 29 décembre, vers 20h (supprimé très rapidement par M. Fendel)
Bonsoir Mr Fendel, il y a, contrairement à ce que vous dites, un droit de réponse sur notre site Facebook et sur notre blog, mais peut-être que vous n’avez aucun argument valable pour expliquer vos commentaires. Nous, contrairement à vous, nous assumons pleinement nos prises de position et nos déclarations. Certaines de nos « critiques » ont amené la mairie à modifier sa position (projet Moissonnerie …..). Pourquoi avez- vous retiré vos propos incendiaires sur Mme le Maire, Mr Marc Ogiez, Mr Lahache, de votre page Facebook ? A la demande de la mairie, en échange de votre  » exonération  » de la taxe sur les enseignes ? Quand on n’a pas le courage d’assumer ses propos, on est mal placé pour critiquer les autres. Votre attitude est édifiante et les Pulnéens, que vous semblez tellement connaître, apprécieront !
Nous avons peut être « des esprits étriqués », comme vous dites, mais nous, nous ne sommes pas des opportunistes et des retourne-vestes qui ne voient que leurs intérêts personnels, comme vous. Bonne soirée. Cordialement,  Patrice Hausermann PULNOY AUTREMENT.

Commentaire de Dominique Deviterne  29 décembre (supprimé avant son  édition)
Monsieur, Il y a quelques jours vous disiez ne pas « nous » connaître (votre réponse à Mme Delanzy) et vos propos sur le fonctionnement de la vie municipale d’une commune (entre autres sur le « conseil municipal ») révélaient à ce sujet votre légitime mais surprenante ignorance. Aujourd’hui, vous prétendez juger notre démarche critique face à la majorité municipale actuelle : vous la dites systématique (nous accusant de critiquer toutes les décisions … bonnes comme mauvaises …)!  Si vous connaissiez effectivement ce qu’est notre action d’élus minoritaires dits « d’opposition » au sein du conseil municipal (autrement que par ce que vous en rapportent de « nobles représentants » de l’équipe majoritaire), vous sauriez que – depuis maintenant près de 10 ans – seules les décisions concernant quelques grandes orientations, incompatibles avec notre conception d’une vraie vie sociale dans notre commune font l’objet de notre « opposition »  (Projet « habitat-2e golf » impliquant une sur-urbanisation et détournement des derniers hectares verts pulnéens au profit de quelques-uns,  répartition contestable des enveloppes budgétaires ne mettant pas la priorité sur  les actions éducatives de notre jeunesse à l’image du refus d’un financement partiel des Nouvelles Activités Périscolaires).

Morale de l’histoire :
Quand vous ne voulez pas payer : vociférez !  mais pas sur n’importe qui … Surtout pas sur ceux qui vous ont promis des « retours sur investissements » (cf les échanges Facebook Marc Ogiez- Bruno Fendel du 15 octobre dernier 22h32 : « Merci Bruno. Mais c’est surtout à toi et ton équipe que j’adresse ma reconnaissance. Votre contribution sera l’une des chevilles ouvrières de ce premier forum. Je suis certain du prochain « retour sur investissement »
Appelons cela de la « citoyenneté / investissement » … et souvenons-nous que pour ces citoyens « tout a un prix », comme l’argumente trop souvent le conseiller Marc Ogier, même face à des demandes justifiées de gratuité : « les gens doivent savoir que tout a un prix«   autrement dit « que rien n’est gratuit » …!

Votre commentaire :

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

_____________________________________________________________________________
___________________________________________________
__________________________
_________
__

Retour sur le Conseil Municipal extraordinaire du 30/11/2016

Le 30 novembre dernier s’est tenu
un Conseil  Municipal … extra..ordinaire !…

Dessin humoristique Conseil Municipal du 30-11-2016_socioculturel

Extraordinaire … pour 2 raisons :

1. extraordinaire parce qu’imprévu au calendrier, il a dû y être ajouté au dernier moment pour délibérer sur une « 4ème demande d’occupation gratuite du centre socio » par notre Chorale des 4 Vents pour y organiser, avec 2 autres chorales (« Chorus 2000″ de Dombasle et « Emile Gallé » de Nancy),  une soirée musicale au profit des sinistrés d’Haïti.

2. extraordinaire parce que, contrairement à ce qu’avait prévu la commission municipale réunie 2 jours plus tôt (« faire payer au demandeur  les frais de nettoyage de la salle pour 157€ » …), ce conseil a su – pour une fois – se libérer du point de vue du Maire et de quelques conseiller(e)s-adjoint(e)s  en imposant par son vote (13 voix contre 11* sur les 24 voix exprimées par les 17 présents et leurs 7 procurations) le point de vue défendu par  notre groupe d’opposition,  tant en commission préparatoire (seul contre tous les présents de la majorité à cette commission) qu’à ce conseil plus qu’extraordinaire … :

« l’occupation du centre socio doit être, pour cette action humanitaire,
accordée à titre totalement gratuit »
pour que le montant des dons récoltés pour Haïti ne soit pas grévé des 157 €
que voulait malencontreusement – pour ne pas dire honteusement – « réclamer »
une partie du groupe majoritaire ne sachant se « libérer »
du point de vue de Mme le Maire !

*les 11 voix contre la gratuité totale :
2 M Piccoli (avec procuration de G Royer) + 2 N Houdry (avec procuration de S Dussiaux) +
2 F Perrollaz (avec procuration de D Zieterski) + 2 D Peltier (avec procuration de S Pignot) +
1 M Ogier + 1 G Nicola + 1 I Gauché

 

==================================================
================================
=======

« surtout ne rien partager avec l’opposition ! »
développement de notre article du
Pulnoy en Bref n° 110 de novembre 2016

 Dessin humoristique Conseil Municipal couleur_nov2016_version misea lecart

« Moins ils en savent, mieux c’est  … » ;
« Moins on leur donne l’occasion de rencontrer les acteurs sociaux et culturels de notre ville, mieux c’est … »

Mme le Maire et son équipe « majoritaire » usent et abusent de plus en plus de ces « mises à l’écart »!…  convaincus ainsi de provoquer notre « affaiblissement »,  de mieux « garder le pouvoir » et  – pourquoi pas rêver aussi -  de plus facilement le conserver aux prochaines échéances … !

Développement de quelques exemples
Depuis mars 2014, début de l’actuel mandat de notre nouveau maire, nous ne cessons de regretter la volonté de la majorité municipales de nous maintenir à l’écart des « affaires » de la commune :

- c’est le cas pour l’invitation à des réunions ponctuelles de gestion de questions d’actualité, les derniers exemples étant (1) la réunion de rentrée du 30/08/2016 concernant la sécurité scolaire et périscolaire (avec les enseignants, les associations, la police municipale et bien sûr les élus …) et (2) l’exercice de gestion de crise sur la ville du 08/11/2016 (neige, verglas, …), en collaboration avec Seichamps et Essey-lès-Nancy.

- c’est même le cas pour une commission paritaire officielle, celle du marché municipal, où pourtant la démission récente d’une conseillère de la majorité aurait pu permettre à Mme le maire de répondre à notre demande d’être représenté à cette commission (comme cela avait toujours été le cas avec M. Royer, maire du précédent mandat.

- c’est aussi le cas pour des invitations  à participer à des manifestations municipales ou assimilées, les derniers exemples en date étant (1) l’inauguration des Résidences Vertes (06/04/2016) ; (2) le repas des seniors (16/10/2016) et (3) le diner-débat de la municipalité avec les associations (18/10/2016)

- c’est malheureusement aussi le cas pour notre implication dans la « part municipale » au niveau de l’organisation des manifestations populaires et associatives, comme –à titre d’exemples – celles quelques-unes de 2016 comme (1) les dix ans de la petite enfance (11/06) ; (2)  l’Eté en fête (27/08) ; (3) Pulnoy en tongs (Résidences Vertes, le 28/08) ; (4) le forum des associations (03/09) et (5) la fête de la forêt (25/09) …

Par ailleurs, nous regrettons aussi vivement qu’aucune implication ne soit « possible » dans l’élaboration de délibérations soumises au Conseil Municipal, celles-ci étant toutes déjà totalement « ficelées » en d’autres lieux que celui des commissions prévues par le règlement.

Enfin, nous déplorons la trop fréquente tenue à l’écart de tout partage ou information de notre équipe pour certains dossiers que l’équipe majoritaire juge « porteurs » comme par exemple celui  du « golf-habitat » ou au contraire « embarrassant » comme celui de la « gestion des effectifs de la police municipale » (cf à ce sujet notre article « compte-rendu du conseil municipal du 21/11/2016″ question orale n°3).

===========================
=================
=======

Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 novembre 2016

illustration_CR-CM-21-11-2016

 

Réponses aux 3 questions orales de l’opposition :

Question orale n°1, CM 21-11-2016

Sujet : inventaire des surfaces en espaces verts dont l’entretien relève de l’équipe pulnéenne des services techniques.
En complément de l’information fournie au point de l’ordre du jour de ce conseil municipal : « Entretien des espaces verts privés par la ville »,

les conseillers municipaux du groupe minoritaire souhaitent avoir une estimation (sur plan) des surfaces (m2) en espaces verts publics dont l’entretien relève strictement de l’équipe pulnéenne des services techniques.

En réponse à cette question, l’adjoint au maire F Perollaz  en charge du dossier nous a donné un chiffre global de 68000 m2 pour la surface entretenue par 2 agents « jardiniers » de la ville, chiffre « illustré » par la projection de 2 diapositives :
- l’une d’un plan de Pulnoy annoté de pastilles numérotées de 1 à 22, repérant les diverses surfaces concernées (n°7 absent du plan)
- l’autre d’une liste ordonnée mais non numérotées … de 24 espaces verts identifiés (au lecteur de faire la correspondance avec la numérotation sur le plan, sachant que les n°1 et n°12 correspondent chacun à 2 espaces verts …).

Ces documents « brouillons » nous ont toutefois permis de reprendre, en utilisant l’outil « mesure de distance » sur plan « google earth »,  l’évaluation précise de ces « 22″ espaces répertoriés.
Les résultats sont les suivants :

N° sur
plan

désignation

surface

 

1

Mairie / Château d’eau

900

 

1

Rue de Saulxures devant l’ancienne mairie

400

 

2

Square Gau Odernheim

1700

 

3

Centre socio-culturel

600

 

4

EHC/Ram

200

 

5

Centre technique

300

 

6

Aire de jeux libres derrière parking collège

2000

 

7

Aire de jeux rue de Savoie

3500

 

8

Aire de jeux rue du Parc

2100

 

9

Complexe sportif

3800

 

10

Parcours sensoriel

2500

 

11

Groupe scolaire Masserine

1200

 

12

GS1-GS2 Moissonnerie

900

 

12

4 Vents

1600

 

13

Cimetière rue du Golf

200

 

14

Butte rue de Prény

600

 

15

Grand Pré

1600

 

16

Grande Haie

4000

 

17

Roseraie et massifs du plan d’eau

300

maxi

18

Allée des Vosges

200

maxi

19

Promenade Jean Monnet

1800

 

20

Rue Descartes

700

 

21

Crèche

200

 

22

Cimetière paysager

6000

maxi

Surface totale

37300

 

Cherchez où est l’erreur ! 68000 m2 (6,8ha) prétendus alors que la surface à entretenir est largement inférieure à 40000 m2 (<4ha) !
Pourquoi cette exagération ? Certainement, tout simplement pour tenter de justifier 2 emplois de jardiniers !!
Démonstration :
Sachant qu’une commune peut estimer nécessaire l’emploi d’1 jardinier pour 2,7ha d’espaces verts à entretenir (chiffres donnés par F. Perrollaz), les 6,8ha annoncés justifiraient largement les 2 emplois à temps plein (2 ETP) de jardiniers aux services techniques de notre commune (puisque 2×2,7=5,4 qui est < à 6,8 …) … alors que la surface réelle de 3,73ha ne justifie qu’1 emploi à temps plein + 1 mi-temps (1,5 ETP) …
Plutôt que de gonfler maladroitement les chiffres des surfaces à entretenir, il aurait été plus franc et judicieux d’expliquer ce que l’on comptait faire (ou faire faire) des heures du ½ poste excédentaire !

Question orale n°2, CM 21-11-2016

Sujet : résultats du « diagnostic organisationnel des services techniques » de la commune, effectué par le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Meurthe et Moselle (CDGFPT 54)
En date du 17 décembre 2015, le Conseil Municipal a voté la signature d’une convention et les crédits (8500€ dont 1700 pour la commune et 6800 pour le CDG) pour la réalisation d’un « diagnostic organisationnel des services techniques » de la commune.

Quelles sont les conclusions de ce diagnostic, particulièrement pour les points de l’étude ayant porté sur « les effectifs de ces services techniques » et sur « les améliorations envisageables dans un cadre d’optimisation financière » ?
Quelles suites la municipalité envisage-t-elle y donner ?

Fallait-il vraiment investir 8500 € de nos impôts (« départementaux » pour 6800 € et « communaux » pour 1700 €) pour un audit dont nombre de conclusions sont pour le moins d’une banalité affligeante et au mieux digne de tout chef de service qui se respecte.
De deux choses l’une, ou (a) le diaporama/compte rendu des conclusions présenté par Mme le Maire en conseil public ne rapportait que partiellement le diagnostic réellement établi par le CDGFPT, ou (b) il en rapportait l’intégralité et dans ce cas en démontrait la pauvreté et donc l’inutilité.
Démonstration par l’exemple :
- les points forts constatés :
Ils ne relèvent que d’une autosatisfaction, soit disant exprimée par l’ensemble des agents :
(1) une bonne ambiance au travail et solidarité de l’équipe ; (2) de bonnes relations avec la direction générale ; (3) des agents qui aiment leur métier (contacts avec la population, les élus ; autonomie ; diversité des missions) ; (4) une majorité des agents qui se sent reconnue dans son travail et … (5) « tous les agents ont une suppléance dans leur mission » …?
- les points à améliorer et préconisations :
Ils se distinguent par leur incroyable banalité :
(1)Définir et communiquer les objectifs stratégiques opérationnels et individuels ; (2) améliorer les outils d’aide au pilotage ; (3) ajuster les fiches de postes ; (4) ajuster l’organigramme ; (5) améliorer l’entretien professionnel ; (6) élaborer le plan de formation ; (7) développer les outils de gestion de service (utilisation des véhicules, gestion des demandes d’intervention, tableaux de bord) ; (8) optimiser les réunions de services ; (9)  développer la « connaissance » (faut-il comprendre « relation » ?) des agents techniques avec ceux des autres services ; (10) poursuivre l’information sur les projets de la collectivité … ; (11) définir la politique de « remplacement  » ?? ; (12) mettre à jour le « document unique » ?? ; (13) poursuivre les visites médicales … ; (14) prendre en compte les observations de l’enquête sur les « risques psycho-sociaux » … ??  et bien sûr la plus … pertinente … (15) mettre à jour l’inventaire du matériel !!!
Bref un véritable enfilage de p… préconisations qui devraient apparaître plus que banales et inutiles à tout chef de service aux compétences affirmées, comme cela semblent être le cas pour les services de notre mairie ! En effet, les préconisations sont d’une généralité telle (définir …, améliorer …, ajuster …, élaborer …, développer …, optimiser …, poursuivre …, prendre en compte …, mettre à jour …, …), que les actions à mener ne correspondent qu’aux actions déjà couramment menées dans tout service correctement organisé !!

Il n’est donc pas étonnant que la réponse de notre maire et de sa directrice générale des services, sur les « suites à donner » à ces préconisations, soient pleine d’autosatisfaction quant aux actions déjà menées !!!

Question orale n°3, CM 21-11-2016

Sujet : précisions sur la transformation du poste contractuel d’ASVP en poste titulaire d’Agent de Police Municipal
Notre équipe venant de constater la transformation du poste contractuel d’ASVP en poste titulaire d’Agent de Police Municipal, nous souhaitons avoir des précisions sur les points suivants :

(1)   Quand la décision de transformer ce poste a-t-elle été prise ?
(2)  
quels motifs ont  justifié cette décision ? et
(3)  
sa non communication tant en conseil municipal qu’à la population ?
(4)  
Quelles sont les conséquences précises sur les finances de la commune ? alors qu’un des 2 postes de policier avait – en 2015 – été transformé en ASVP sous le prétexte de « faire des économies … en raison de la baisse des dotations » ?

(5)   Ce changement aura-t-il des conséquences positives sur la surveillance des entrées et sorties de nos écoles ?

Par sa nébulosité et l’embarras de sa formulation, la réponse apportée aux 3 premiers points  de notre question est très révélatrice de « l’opération menée » :
L’ « autorité hiérarchique territoriale suprême » (expression utilisée par Mme le Maire pour se désigner lors de sa prise de parole) a caché la vérité aux Pulnéens en leurv faisant croire que l’embauche contractuelle de l’ASVP était faite en lieu et place d’1 des 2 postes titulaires de « Policier Municipal », se félicitant alors du fait que cette décision participait aux « nécessaires économies en raison de la baisse drastique des dotations de l’état« .
En réalité, il n’en était rien puisqu’au regard de l’annexe « état du personnel au 01/01/2016″ fournie lors de la présentation du budget 2016 (Conseil Municipal du 21/03/2016) :
l’affichage supplémentaire au budget d’1 poste contractuel d’ASVP (poste pourvu) ne remettait apparemment pas en question le maintien de l’affichage de 2 postes titulaires de « Policier Municipal » (dont 1 seul restait pourvu).
Cette « vacance » d’1 poste de policier municipal donnait donc toute latitude à Mme le Maire, seule décisionnaire en la matière, de rebasculer – le moment venu – l’ASVP sur le poste de Policier.

Cela ne s’appelle donc pas « faire des économies », mais ça s’appelle « garder un poste au chaud », en attendant que la personne recrutée remplisse les conditions pour le nouveau grade !
Cela s’appelle aussi du « maquillage de situation » pour imposer en catimini  la décision de « retransformer » le poste, décision déjà prise depuis le début de cette « opération police municipale » (dès le printemps 2016 pour les nouveaux postes et même dès l’automne 2015 pour les postes précédents…) !!
Et bien sûr tout ceci en se gardant bien d’en informer officiellement le conseil municipal dans sa totalité …, ni même la population, et ce même après la date effective de la prise de poste (11 juin 2016) !!!

Compte-rendu sur les 14 points de l’ordre du jour

1. Rapport d’activité 2015 du Grand Nancy
Une présentation purement formelle, car « obligatoire » pour toutes les communes du Grand Nancy, par quelques conseillers de la majorité … un moment de « leçon de lecture » bien inutile !

2. Achat d’une œuvre d’art : lancement d’une souscription publique
La majorité a bien évidemment voté le lancement de la souscription à hauteur de 23000€, alors que l’opposition s’est abstenu, dans la mesure où les 5000€ que devra certainement débourser la commune en complément des 28000€ espérés (23000 de souscription et 5000 de subvention Gd Ncy) pourraient être utilisé à bien meilleur escient !

3. 4. et 5. Modifications de composition de commissions
Des modifications simplement liées à la démission d’une conseillère municipale de la majorité …
Regrettons simplement que ne l’occasion n’ait pas été saisie par Mme le Maire de nous redonner une légitime place dans la commission paritaire du marché … place que nous avait légitimement octroyée le précédent maire, mais que s’est empressée de remettre en cause l’actuel(le) – malgré nos contestations !

6. demande de subvention de l’association RACE 4 SOLIDARITY
Vote favorable unanime pour cette subvention visant à soutenir le projet de 2 jeunes étudiants pulnéens  de participer au 4L Trophy, grand raid humanitaire étudiant d’Europe. L’opposition a simplement regretté son faible montant  (200€) …

7. Versement de « l’indemnité de conseil » pour le trésorier (comptable public en charge des comptes de notre commune)
L’opposition s’est abstenu dans la mesure où : (1) les prestations supplémentaires « privées » que peut fournir le trésorier pour un montant forfaitaire prédéfini, ne sont elles-mêmes pas définies a priori ; (2) le principe de cette indemnité pour « services éventuels  » supplémentaires aux services normalement dus par ce trésorier dans le cadre de ses fonctions obligatoires et publiques de comptable assignataire  de la commune, est un principe qui s’appuie sur une « tradition » qui n’est plus digne des pratiques actuelles de notre République, République non bananière et à la recherche de réduction – dans l’équité – de la dépense des deniers publiques.

8. et 9. Attributions ponctuelles de salles communales  à des associations locales
Votes évidemment unanimes pour ces « classiques » attributions !

10. Autorisations d’ouvertures dominicales 2017 pour les commerces, sur Pulnoy et la Porte Verte
Votes unanimes pour les 12 dates retenues : 08 janvier (soldes d’hiver) ; 26 février ; 02 juillet (soldes d’été) ; 03 septembre ; 12, 19 et 26 novembre ; 03, 10, 17, 24 et 31 décembre.

11. Désignation de représentants de la commune à une nouvelle commission métropolitaine (Relations Internationales, Europe et coopérations territoriales)
Nomination de 2 conseillers municipaux, bien évidemment issus des rangs de la majorité … (Titulaire : M. Lago ; suppléant : Mme Marchal-Batt)

12. Renouvellement de convention d’entretien d’espaces verts privés ouverts au public, par les services techniques de la ville
Les services techniques de notre commune entretenaient les espaces verts privés mais ouverts au public de 3 résidences (Bourg 1 ; Bourg 2 et Les Harmants).
Le syndic de 2 de ces copropriétés ayant trouvé le prix de 2500€ par « espace vert » trop élevé n’a pas renouvellé la convention avec la mairie …
Résultats : une perte de 5000€ pour les finances de la commune !

13. et 14. deux délibérations concernants les logements sociaux : l’une sur le transfert de la garantie d’emprunt par la mairie, l’autre sur le « droit de réservation » de logements, droit communale lié à la garantie d’emprunts.

 

Affaires non délibératives :
A noter la modification (réduction) des horaires d’ouverture de l’hôtel de ville et du pôle social,
à compter du 1er février 2017.

___________________________________________________________________

_________________________________________________

______________________________________________________

_______________________________________________________

Petite inquiétude sur le « long » chemin

de l’école de nos « petits résidents verts » …

Montage_Arthur_Zoe_Swing du golfeur_vcorrigé_statue caricaturee

====================================================
==========================================================================
====================================================

Nous vous invitons à lire notre article ci-dessous
portant sur nos
étonnement et questionnement plus que légitimes
sur l’apparente « policiarisation » de l’ASVP pulnéenne …

Dans notre article « fragilité des services publics à Pulnoy : sécurité et surveillance de la voie publique » publié sur ce même site/blog, article complété par un post sur notre page Facebook Pulnoy autrement, nous rapportions l’étonnement et questionnement des Pulnéens – et les nôtres –  sur l’apparente « policiarisation » de l’ASVP pulnéenne (tenue vestimentaire sérigraphié « police« , conduite du véhicule de « police municipale« ).

illustration_revirement_asvp-police_article_nov2016

Étonnement et questionnement plus que légitimes puisqu’aucune communication sur le sujet n’avait jamais été faite par Mme le Maire, « autorité territoriale » pulnéenne responsable de ce personnel municipal. A l’oral comme à l’écrit, en commissions comme en conseils municipaux, dans toutes les informations développées dans les publications municipales (bulletin municipal, Pulnoy en Bref, site web officiel de Pulnoy, page facebook « officielle » Ville de Pulnoy, …), dans quelque réunion publique ou assimilée que ce soit, jamais aucune indication n’a été donnée sur les intentions et les démarches en cours concernant « l’évolution » du poste pulnéen d’ASVP !
Il nous a fallu faire le déplacement et la démarche de questionnement direct de Mme la directrice générale des services de la commune pour apprendre que notre Agent contractuel de Surveillance de la Voie Publique était – sur choix et décision du Maire – devenue  Agent  titulaire (stagiaire pour l’instant) de Police Municipale ! et ce, depuis le 11 juin dernier ! Une très bonne chose pour l’intéressée, mais un « revirement » et une attitude de gouvernance fort  regrettable du maire … et de son équipe majoritaire !

« Revirement » ?… c’est incontestable !
En 2015, lorsque le remplacement des policiers municipaux s’imposait après la gestion catastrophique de début de mandat (voir nos précédents articles), Mme le Maire et son équipe avaient fait « l’apologie » de la solution qui consistait à transformer un poste d’agent de police en poste d’ASVP : solution mieux adaptée aux besoins limités de la commune et qui permettait de surcroît de « faire des économies de moyens » sur le plan budgétaire !
Ce qui vient donc d’être fait en 2016 est un revirement total qui – même s’il ne relève que de l’autorité territoriale du maire – aurait pu faire l’objet d’une information, à défaut d’une explication voire d’une justification, au conseil municipal ! … sans nul doute qu’elle a dû être faite « a huis clos » à l’équipe majoritaire … Alors que, dans une gouvernance digne de ce nom et respectueuse de la représentation démocratique, elle aurait pu être faite a minima à l’occasion de la présentation du budget, … d’autant plus que cette transformation a une conséquence non négligeable sur la ligne budgétaire des « rémunérations des personnels » !

« Attitude fort regrettable de gouvernance » ?… c’est tout aussi évident que coutumier !
En application mesquine du vieil adage qui dit que « celui qui détient l’information, détient le pouvoir », Mme le maire et son équipe s’en tiennent depuis un certain temps à une attitude de « préservation » de leur pouvoir en se gardant bien de partager nombre d’informations avec les conseillers municipaux d’opposition ! Seules les informations anodines et les informations qui doivent règlementairement être communiquées au conseil municipal sont « partagées » avec l’opposition !
Ce fut donc – sans aucun scrupule – le cas pour cette transformation de poste, faisant fi, en l’occurrence, du fait  que cette décision avait un impact non négligeable sur le budget et qu’à ce titre elle aurait dû être un minimum partagée !! le conseil n’est quand même pas fait pour ne « distiller » et ne « partager » que des informations souvent anodines comme par exemple la mise à disposition de salles « à prix coûtant » !…

___________________________________________________________________
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Titre_devt_point2_PenB109_securite-surveillance

Petit « historique » … révélateur …

Au cours du mandat précédent, la question de l’utilité des 2 postes de police municipale ne se posait pas .
La disponibilité et visibilité permanente des 2 agents en poste (rondes de surveillance, présence active à la sortie des groupes scolaires, échanges fréquents avec la population, …).

 photo-montage_PenB2013_mot de la police La bonne tenue de la rubrique « le mot de la police » dans chaque numéro du Pulnoy en Bref, avec des sujets toujours directement liés aux compétences de la police municipale (rappel des règles et conseils utiles sur le vol et les démarchages, la circulation et le stationnement des véhicules,   sécurisation des sorties d’écoles, opération tranquillité vacances, …), en est le meilleur témoin.

En contraste, au cours de l’actuel mandat et malgré un « affichage de bonne volonté » par l’équipe majoritaire, les choses ont bien changé.

Constat actuel … préoccupant …

Après un début de mandat catastrophique pour la gestion de ce secteur « police », qui s’est traduit par des « remerciements anticipés » des 2 agents en poste , Pulnoy s’est retrouvé sans policier pendant de nombreux mois … Depuis lors, malgré les recrutements en 2015 de « remplaçants » (d’abord  en mai 1 ASVP à la place du 1er poste de policier, puis en septembre  1 policier sur le 2e poste), les fonctions attribuées et réellement remplies pour ces 2 postes  ne semblent pas des plus essentielles pour la population :

(1) la fréquence des rondes laisse perplexe … si l’on s’en tient au très faible nombre de fois où le véhicule communal de police peut être vu en circulation dans les rues pulnéennes (ce qui n’est en revanche paradoxalement pas le cas pour les véhicules « techniques » de la commune qui, sans que l’on en comprenne  vraiment l’utilité, ne cessent de « tourner » tous azimuts  à longueur de journée). Par ailleurs, en contradiction totale avec ce que notre mairie est tentée d’autoriser en certaines occasions, l’utilisation du véhicule sérigraphié « police municipale » par l’ASVP est absolument proscrite par le règlement.

Comme le précise la circulaire NOR:INT/D/07/00067/C du 11 juin 2007 : « Compte tenu de leur caractère prioritaire, le respect de l’emploi des véhicules de police municipale par les seuls agents de police municipale s’impose d’autant plus. Ils ne doivent en aucun cas être conduits par d’autres agents, mêmes les assistants temporaires de police municipale », a fortiori  les ASVP.

Cet incroyable mépris du règlement a pourtant pu être observé à plusieurs reprises dans Pulnoy !

(2) la présence systématique de ces agents, l’un de surveillance et l’autre de police, pour sécuriser  les entrées et sorties des enfants des groupes scolaires pulnéens n’est pas réalisée :

- seule l’ASVP assure cette sécurisation pour « la Moissonnerie », sans pouvoir toutefois se concentrer sur le point critique de cette zone, à savoir le feu tricolore.  Ce feu, par l’accumulation de nombreux véhicules déposant ou récupérant des enfants,  devient en effet un danger à ces moments particuliers. Mais l’article R 310-10 du code de la route est formel :

L’ASVP n’est pas un agent reconnu pour régler la circulation routière.Ces agents communaux qui sont chargés de la surveillance à la sortie des écoles n’ont pas le pouvoir de régler la circulation routière en donnant aux usagers de la voie publique des indications pouvant prévaloir sur toutes signalisations (feux de signalisation ou règles de la circulation), comme sont habilités à le faire les personnels de la police et de la gendarmerie.

Ce n’est pas en équipant l’ASVP d’un uniforme « ressemblant » à celui de la police que ce problème se résout. Au contraire, c’est se mettre dans une situation totalement illégale et réprimandée par le code pénal (comme l’indique l’article R643-1 : le fait de porter une tenue présentant une ressemblance de nature à causer une méprise dans l’esprit du public avec des costumes réglementés par l’autorité publique est une contravention de 3ème classe…).

Comme le précise la circulaire NOR NT/D/05/00024/C

« Les tenues des ASVP ne sont pas encadrées par un texte réglementaire. Le maire peut donc librement définir ces tenues sous réserve cependant qu’elles ne prêtent pas à confusion avec des uniformes réglementés, tel l’uniforme des agents de police municipale, dont le port indu est sanctionné par les articles 433-14 ou R.643-1 du code pénal. Cette exigence vaut également pour les insignes mentionnant leur qualité. »

Alors, face à cette réglementation, cherchez l’erreur à Pulnoy en comparant les photos ci-contre

Uniformes ASVP Policier Comparaison def

On peut aussi se demander pourquoi vouloir pousser aussi loin la confusion dans l’esprit des Pulnéens, au point de tolérer voire cautionner le port de vêtements sérigraphiés « Police Municipale » par l’ASVP !!… comme ce fut le cas à la réunion du Mardi 30 août dernier, où « l’ensemble des acteurs de la vie scolaire et périscolaire pulnéenne s’est retrouvé, à l’initiative du Maire et des services concernés, pour préciser les mesures de sécurité  aux abords et dans les écoles, coordonner les différentes actions incombant à la responsabilité de chacun et offrir ainsi un maximum de garantie aux enfants et aux parents » ! La photo ci-dessous, mise en illustration du compte-rendu de cette réunion posté par la mairie sur ses différentes pages web (page Facebook Ville de Pulnoy et site internet officiel de la ville :
http://www.pulnoy.fr/site/actualite_detail.php?id_actualite=660&id_groupe= )
en atteste l’incroyable réalité !

ASVP Pulnoy habillée Police Municipale avec question

(3) l’absence de sécurisation par la police est totale pour « la Masserine », le policier municipal étant probablement mobilisé par d’autres tâches … plus éloignées du « terrain » ?…
Pourtant, les conditions de circulation et surtout de stationnement des véhicules à proximité de ce groupe scolaire de « La Masserine », en particulier lors des « dépôts » et « récupérations » des enfants par leurs parents, sont d’une notoire dangerosité (carrefour de chaussées étroites, possibilité très limitée de stationnement « régulier » des véhicules, exiguïté des trottoirs vite submergés par l’attroupement des parents et gardiennes d’enfants).

 

Ultime constat … édifiant …

Les « mots de la police »  publiés … ou non … dans les numéros du Pulnoy en Bref  parus depuis le début de ce mandat municipal sont pour le moins révélateurs de la fragilité de la gestion de ce secteur « police » par la majorité municipale actuelle.
Les premiers numéros du début de ce mandat, alors que les 2 postes étaient encore tenus par des policiers municipaux, restaient sur la lancée de qualité thématique de ceux du mandat précédent (mai 2014 : recommandations en cas d’alerte par les sirènes du Réseau National d’Alerte ; juillet 2014 : respect des « règles d’urbanisme » comme le nettoyage des trottoirs, l’élagage des arbres et la taille des haies ; septembre 2014 : vigilance face au démarchage ; novembre 2014 : respect du voisinage avec « la chasse » aux nuisances sonores, aux stationnements anarchiques, …).

Puis à partir de janvier 2015, corrélativement aux « remerciements anticipés » des 2 policiers municipaux alors en poste, l’encart « mot de la police » disparait « corps et biens » des numéros du Pulnoy en Bref jusqu’à la fin de l’année. Un « temps mort » pendant lequel l’un des 2 postes de policier a été transformé en simple ASVP (Agent de Surveillance de la Voie Publique dont l’arrivée a été annoncée dans le Pulnoy en Bref de mai 2015) et que l’autre poste a été pourvu par un policier municipal (dont le recrutement a été plusieurs fois retardé).

Depuis janvier 2016, date de la reprise de publication de cette rubrique dédiée à la  police, la légèreté des thèmes abordés enrichit de manière édifiante notre constat du déficit de gestion de ce dossier par l’équipe actuelle :

 photo-montage_PenB2016_mot de la police Janvier 2016 : un « petit rappel » sur l’habilitation de la police municipale à verbaliser via un appareil électronique de verbalisation … ; mars 2016 : quelques « légers conseils » pour la sécurité des piétons sur les trajets scolaires …; mai 2016 : un « très bref rappel » des « règles de savoir-vivre »  relatives à l’utilisation d’engins bruyants … ; juillet 2016 : un retour sur des arrêtés municipaux concernant les brise-vues, haies et autres clôtures … sûrement bien éloignés des préoccupations policières … ; pour finir  en septembre 2016 à l’apothéose de quelques conseils complétement  décalés – puisque relatif à la Police Nationale – sur les vertus du « dépôt d’une plainte » !…


Mais que fait donc la Police municipale à Pulnoy …?

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques sur la question, en utilisant le formulaire ci-dessous

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

______________________________________________________________________

_____________________________________________________________

 

__________________________________________________________

________________________________________________________________

 

47_PenB109_sept2016_vdef_jpeg

vous pourrez aussi accéder au développement
de chacun des points mentionnés sur notre site/blog
en cliquant sur chacun des titres ci-dessous :
Ecoles et « carte scolaire »
Sécurité et surveillance de la voie publique

Bureau de poste

_______________________________________________________________________________________________________________________

Nous vous invitons à lire notre dernier article 

Retour sur le Pulnoy en Bref de mai-juin 2016 :

développement de notre « expression libre »

Photo0_pour_article_generique_devt_PenB108_juillet2016

Comme nous l’avons signifié à plusieurs reprises depuis le changement de format du Pulnoy en Bref, nous nous limitons – dans l’espace plus que contraint qui nous est réservé – à mentionner les « titres et résumés » des sujets que nous souhaitons développer et vous invitons à retrouver leurs développements sur notre site/blog « Pulnoy autrement« .

Notre écrit dans le n°108 (parution juillet 2016) vous propose un « retour critique » sur la forme et le contenu du n° 107 paru en juin dernier :

Chacune des 4 pages de ce numéro 107 est analysée et critiquée pour l’inadaptation, la mesquinerie, voire la tromperie de ses contenus :

1ère page : pour rien !… [édito électoraliste] et [inutilement alarmiste], sommaire indigent, …

2ème page : pour un [argumentaire trompeur sur la prétendue réussite des TAP] (Temps pour les nouvelles Activités Périscolaires), un oubli de l’initiateur des « 10 ans de la petite enfance », un affichage aussi inutile qu’exhaustif des tarifs des services aux familles et quelques remerciements publicitaires …

3ème page : pour une [présentation qui se veut certes « pédagogique », mais aussi nébuleuse que délibérément incomplète et trompeuse, du budget 2016].

4ème page : pour un [étalement généreux d’infos en bref] ne réservant pourtant que moins d’1/10ème de sa surface à « la libre expression politique » de notre équipe.

Vous pourrez accéder au développement de chacun de ces points en cliquant sur leur  » [titre surligné]« , lors de la lecture sur notre site/blog :    pulnoyautrement.unblog.fr

Vos élus du groupe minoritaire
Dominique Deviterne, Patrice Hausermann, Isabelle Chiaramida, Jean Enel

 _______________________________________
_________________________________________________________
______________________________________________________________________

Nous vous invitons également à lire ou relire notre article

Pulnoy : le projet de second golf controversé
paru dans l’Est Républicain du dimanche 17 juillet 2016

Par le sous-titre Golf Habitat : 18 « tours » … pour 18 « trous » à l’horizon, notre équipe souhaitait apporter quelques clarifications et rectifications des propos tenus par Gérard ROYER dans l’Est Républicain du dimanche 3 juillet 2016 sous le titre Golf Habitat et 18 trous à l’horizon , article portant sur ce projet de « 2e Golf-Habitat » actuellement à l’étude sur notre territoire communal Pulnéen.
L’Est Républicain de ce dimanche 17 juillet 2016, sous la plume de Guillaume Mazeaud, a parfaitement répondu à cette juste demande.
Comme nous le rappelons dans cet article, un tel projet s’assoit sur la qualité de vie de tous les Pulnéens, sans les avoir jamais consultés à ce sujet. Pas étonnant, la grande majorité d’entre eux n’y étant pas favorable, un referendum l’éjecterait sans nul doute dans le 19ème trou des oubliettes !

 

Pulnoy : le projet de second golf controversé

Est Républicain – Dimanche 17 juillet 2016

Dominique Deviterne : « Le Grand Nancy soutient le projet, du bout des lèvres. »  Photo Pierre MATHISDominique Deviterne : « Le Grand Nancy soutient le projet, du bout des lèvres. » Photo Pierre MATHIS

« Nous regrettons beaucoup que la population de Pulnoy ne soit pas consultée sur ce projet porté par Gérard Royer et le maire Michèle Piccoli. Il faudrait organiser un référendum sur la commune. »
Dominique Deviterne, le chef de l’opposition municipale de gauche, est très réticent, pour ne pas dire hostile, avec son groupe, au projet que veut mener à bien l’ancien maire, déjà à l’origine du golf actuel. « Pas parce que le golf est un sport de riches. Mais au contraire, parce que paradoxalement, pour assurer la rentabilité de l’opération, qui consiste à faire payer le nouvel équipement par les promoteurs immobiliers, ils devront massifier l’investissement, et créer de trop nombreux immeubles à quatre étages, peut-être 18, ce qui dévalorisera les maisons environnantes. »
Autrement dit, créer des poches de pauvreté pour le confort sportif d’une classe aisée. « L’investissement, pour le privilège de quelques-uns va de surcroît geler pour eux 53 ha aujourd’hui en champs et en prés. Une fois devenus parcours de golf, on pourra juste en faire le tour. Il y aura sur 15 ha 500 logements de plus, dont une centaine de pavillons. Plus un hôtel quatre étoiles qui paraît pharaonique pour l’endroit, et fera concurrence au restaurant du golf. »
On dira, il faut construire moins. « Mais le nombre d’habitations par hectare est donné par le règlement très strict du Scot 54 et par le contrat de ville du Grand Nancy. Et si on en fait moins, les promoteurs rentreront moins dans leurs frais, puisque c’est sur eux que l’on compte pour financer un 18 trous compact, accolé à un mini-golf aventure. » L’opposant estime que l’ensemble manquera d’unité. « La départementale menant à Cerville le coupera en deux, puisqu’il faudra construire une passerelle ou creuser un souterrain pour relier les deux côtés… »

Le marché

Dominique Deviterne se demande aussi s’il y a un marché pour un second 18 trous. « La fréquentation du golf est en baisse. Les gens ont moins d’argent. Le pari qu’on en attirera plus s’il y en a deux est hasardeux. Les frais de fonctionnement vont fatalement augmenter et risquent de mettre en péril l’équilibre financier de l’ensemble. »
La clé de l’affaire se trouve au Grand Nancy, propriétaire du golf actuel, et qui rétrocéderait sans doute la gestion à la société privée NGF, concessionnaire de l’actuel golf. « Je ne suis pas persuadé que la Métropole soutienne le projet autrement que du bout des lèvres. » Que voudrait à la place l’opposant ? « Un grand parc public, ce serait bien… »

Guillaume MAZEAUD

Article ER_DDeviterne_Anti-GolfHabitat_17-7-2016_Vr

 

 

 

_________________________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________

Solidarité et compassion

 Nice-Paix-14juil2016_marianne

L‘équipe Pulnoy-Autrement, réunie autour des conseillers municipaux du groupe d’opposition élus de la liste Pulnoy2014, profondément meurtrie et révoltée par l’acte terroriste qui vient une nouvelle fois de frapper en cette soirée de fête du 14 juillet à Nice, tient à exprimer toute sa compassion et sa solidarité à tous ceux qui, victimes, familles, proches, ont été atteints par cette infâme et aveugle barbarie.

______________________________

____________________________________________

______________________________

Nous vous invitons à lire nos derniers articles :

en cliquant sur les titres ci-dessous

______________________

CHOQUER pour APEURER
la population Pulnéenne ?
Dans quel but ?

En terme de communication, la majorité municipale fait décidément fort dans le morbide et l’incitation à la peur ! C’est sans doute pour mieux marquer les esprits qu’elle se permet de diffuser, via le Pulnoy en Bref de la semaine dernière (édito et feuillet inséré), 2 illustrations photographiques pour le moins choquantes !

Edito_arthur_PenB_juin2016_tot         Photo_slogans_Voisins_Attentifs_Solidaires

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

_______________________________________________

__________________________________

____________________

STOP à l’urbanisation dans

notre commune !..

… même prétendue verte !

habitat pr golf_balle ds pied-Res Vertes_vdef

________________________________________________________

_________________________________

_______________

A Pulnoy, quand la majorité municipale prétend dire « la vérité »
et accuse l’opposition de « contre-vérités »,
elle inverse les rôles !

Copie 1ere page tract Majorite_mai2016_tassé_dechire_def

__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

Conseil Municipal à Pulnoy :
quand la Majorité accuse la Minorité
d’incompétences et de mensonges …!

Quand nous, minorité d’opposition, dérangeons par la pertinence de nos critiques et démonstrations … alors, à court d’arguments, la majorité en place ne sait que nous accuser d’approximation voire d’incompétences et d’inexactitudes voire de mensonges !

La démonstration est dans les réponses à nos questions écrites posées en CM du 9 mai 2016

__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

A Pulnoy, les Résidences sont-elles toujours Vertes ?…
Quelques remarques de locataires peuvent en faire douter  !…
cliquez ici
Res_Vertes_pr article blog_mai2016

________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________________

Comme vous y invite notre rubrique
« libre expression politique »

du numéro de mars 2016 du « Pulnoy en Bref » …

Consultez notre article :

Pulnoy 2020, la fin de la ville à la campagne ..?

concernant

LA FIN DES ESPACES VERTS PUBLICS A PULNOY
en cliquant ici

_____________________________________________________________

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Agroecologie à Chaponost |
Photothèque de la section M... |
Clubretraitesrencontres8618... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Village de la Solidarité In...
| La C.A.T.A.STROPHE
| Flightteam2015