2014, le « changement » dans la continuité … sans services nouveaux, mais avec hausses d’impôts …

2014, le « changement » dans la continuité … sans services nouveaux, mais avec hausses d’impôts …

Bulletin Municipal – Janvier 2015

Vous venez, il y a quelques semaines de contribuer aux recettes budgétaires de notre commune via l’acquittement des impôts locaux. Comme vous le savez, c’est l’équipe municipale majoritaire qui, pour la part communale, décide chaque année de l’évolution des taux d’imposition des occupants locataires et/ou propriétaires des logements de notre commune.

Constat :
La municipalité en place n’a cessé d’augmenter ces impôts en utilisant inexorablement de fallacieuses justifications !

Démonstration :
Deux justifications de cette hausse régulière de ces impôts sont principalement utilisées par l’équipe municipale majoritaire :

(1) l’ajustement à l’augmentation du coût de la vie (inflation) :

  • en réalité, il est largement réalisé grâce à l’augmentation indexée de la valeur locative du logement, base sur laquelle votre impôt est calculé :
    ces 10 dernières années, augmentation de 18,6% pour une inflation de 17,8% ! Nul besoin donc d’augmenter le taux pour compenser l’inflation !

(2) la prévision du financement de charges ou besoins nouveaux
(en investissement ou en fonctionnement) :

  • en réalité, si cette justification est réelle pour certains projets, elle s’avère parfois plus que fallacieuse :
    ces 10 dernières années, 26,5% d’augmentation du taux communal de la taxe d’habitation et 34,1% du taux intercommunautaire !
    Les services à la population ont-ils pour autant augmenté dans les mêmes proportions ?… ou a-t-on simplement assisté à un accroissement surdimensionné du coût de «l’administration municipale» (logistique, nombre et niveaux des emplois, …) ?…

La situation Pulnéenne sur 2013/2014 en est la démonstration :
en 2013, décision de la précédente municipalité d’augmenter de 4% ces impôts locaux, en expliquant 2% par l’inflation … et 2% par la prévision de la nouvelle charge d’organisation des « Temps d’Activités Périscolaires » (TAP) pour tous les enfants scolarisés à Pulnoy.

  • en réalité, c’est « Tout bénéfice » pour 2013 où ces TAP n’ont pas été mis en place ! Mais aussi « Tout bénéfice » pour 2014 et suivantes, puisque la nouvelle municipalité a malheureusement décidé de faire payer les parents ! et ce, malgré les 2% d’impôts de plus et le bénéfice d’une dotation spécifique de 22600€ versée par l’état pour TOUS les enfants scolarisés à Pulnoy ! (cf notre article Pulnoy en Bref de juillet 2014).

Bilan :
Les Pulnéens se retrouvent dans une commune où :
- la part communale des impôts locaux est parmi les plus élevées de la Communauté Urbaine (cf Est Républicain, jeudi 16 octobre 2014),
- la hausse du taux communal de ces impôts est, de manière inavouée, essentiellement liée à une augmentation constante et importante des charges en logistique municipale et personnel :
augmentation de plus de 100% des charges en personnel au cours des 2 derniers mandats (données www.proxiti.info/budget-commune),
- la part budgétaire des charges en personnel atteint des proportions excessives pour une ville de cette taille et au prorata des services gratuits rendus aux habitants :
en 2012, 55% du budget, contre 38% à Seichamps, 44% à Saulxures, deux communes voisines comparables, et même 47% à Nancy.

Votre avis ? Rejoignez-nous sur  http://pulnoyautrement.unblog.fr/

Que 2015 soit pour vous, Pulnéennes et Pulnéens, une très bonne année pleine de sérénité, de perspectives et de réussites.

Vos élus d’opposition          pulnoy.autrement@gmail.com      
Dominique Deviterne, Patrice Hausermann, Isabelle Bohn, Jean Enel

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Agroecologie à Chaponost |
Photothèque de la section M... |
Clubretraitesrencontres8618... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Village de la Solidarité In...
| La C.A.T.A.STROPHE
| Flightteam2015